E.N. : L’axe Ghezal – Felhi reconstitué





Après leur retour à Tunis, les Aigles de Carthage ont bénéficié d’un jour de repos avant de reprendre le travail au terrain annexe de Radès. Pour Lemerre, il s’agira du dernier match et malgré la défaite face au Burkina Faso, il va laisser l’équipe dans une bonne position d’attente.


Tous les joueurs étaient au rendez-vous à l’exception de Jaïdi qui déclarera forfait samedi prochain en raison d’un second carton jaune suspensif. Pour pallier cette absence, Lemerre fera confiance à la paire Ghezal - Felhi, l’ancien axe défensif de l’Etoile. Les deux joueurs se connaissent parfaitement et ne manqueront pas de tenir leur rang comme il se doit. La présence de Jaïdi a été souvent utile mais il faut penser également à l’avenir et à d’autres solutions défensives.


Face au Burundi,  Lemerre et Maâloul vont sûrement opter pour une tactique plus offensive que celle adoptée à Bujumbura. On s’attend, d’ailleurs, à voir Mouihbi faire partie de la formation titulaire alors que Chermiti, en manque de sérénité et de confiance après l’échec de son transfert, risque de rester encore une fois sur le banc. D’ailleurs, Lemerre semble avoir trouvé l’équilibre qu’il cherchait en lançant quelques nouveaux éléments. Ainsi, Hammami continue de s’imposer au poste d’arrière droit alors que Nafkha, placé aux côtés de Mnari, semble lui aussi tirer son épingle du jeu et jouir pleinement de la confiance de son coach. Quant à Ben Dhifallah, il a été très actif lors des deux derniers matches même s’il a parfois manqué de réussite. En défense, il y aura également du nouveau avec le retour de Mikari qui reprendra sa place sur le flanc gauche.


Lemerre, qui tient à gagner son dernier match avec les Aigles de Carthage et à quitter la Tunisie sur une belle note, espère voir les siens remporter cette rencontre et surtout  convaincre. Face à un adversaire à la portée, il aura l’occasion de donner à son équipe plus d’élan offensif. Ça ne peut que faire du bien pour les joueurs comme pour le public qui en demande.


Concernant, le poste de gardien de but, il semble que Mathlouthi est en train de profiter au maximum de la chance qui lui était offerte par son coach. Lors des deux matches aux Seychelles et au Burundi il n’a pas eu affaire à des attaquants de talent mais il n’a pas commis d’erreurs et il sera encore une fois au rendez-vous à Radès ce samedi.


L’ambiance, à deux jours du match, est bonne et on espère voir Lemerre quitter l’E.N. sur une belle victoire qui tiendra la Tunisie dans une position d’attente plus ou moins avantageuse en attendant le choc Burkina Faso - Tunisie prévu pour le mois de septembre prochain. Là, ce sera au tour de Cuelho de s’en occuper...


Kamel ZAIEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com