Hydrocarbures : L’investissement dans l’exploration et le développement dépassera





L'investissement dans le domaine de l'exploration et de développement des gisements de pétrole et de gaz en Tunisie devrait dépasser 2,5 milliards de dollars en 2008. Objectif: dégager un excédent au niveau de la balance énergétique et réduire les répercussions néfastes de la flambée des cours des hydrocarbures sur l’économie nationale.


Tunis-Le Quotidien


La Tunisie ambitionne d'atteindre un volume de ressources en hydrocarbures s'élevant à 8,4 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP) en 2009 contre 5,6 Mtep en 2005, selon les projections du ministère de l'Industrie, de l'énergie et des petites et moyennes entreprises.


Pour ce qui est du gaz, les projets qui sont en cours ou prévus sur le court terme vont permettre au pays de dégager un excédent du bilan du gaz, à partir de 2009, qui va atteindre environ 2,3 millions de TEP en 2012.


Pour ce faire, les autorités font doubler les investissements dans les activités d’exploration et de développement dans le secteur des hydrocarbures d’une année à l’autre depuis 2005. A preuve: Le gouvernement prévoit d’investir plus de 2,5 milliards de dinars dans ce domaine en 2008 contre 1,1 milliard de dinars en 2007 et seulement 500 millions de dinars en 2005.


Au cours des dernières années, l’essentiel des investissements a été réalisé par des compagnies étrangères, britanniques et américaines notamment. En 2007, les investissements étrangers dans le secteur de l’énergie ont représenté 60% de l'ensemble des flux des Investissements directs étrangers (IDE).


Durant cette même année, 42 puits d'exploration et de développement ont été forés contre 14 puits seulement en 2005. 


Cet effort a abouti à la réalisation de 10 nouvelles découvertes qui ont permis d’augmenter le niveau des ressources nationales d'hydrocarbures d'environ 20% et de rééquilibrer ainsi la balance de l'énergie primaire pour la même année, après 6 années de déficit. 


Le potentiel d’hydrocarbures en Tunisie, c’est-à-dire les réserves que pourraient générer les roches mères des champs pétroliers découverts jusqu’ici, est de l’ordre de 400 millions de TEP, dont environ 230 millions de TEP sont actuellement en phase de production.


Les réserves restant à découvrir sont estimées entre 600 et 800 millions de TEP. Leur mise en évidence nécessite des investissements coûteux auxquels plusieurs grandes compagnies, dont les caisses sont désormais renflouées, se sont déclaré prêtes à fournir.

Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com