Tunisie – Burundi : Un redressement à confirmer





* CAN/Mondial 2010 (Qualifications) - Stade 7 Novembre de Radès (20h30) - Direct TV T7



Une semaine après leur premier face-à-face à Bujumbura, la Tunisie et le Burundi vont se retrouver ce soir à Radès dans un match logiquement favorable aux Aigles de Carthage.


Il s’agira, surtout, du dernier match de Roger Lemerre à la tête de la Sélection nationale et c’est déjà un événement à part. Le technicien français a beaucoup donné à cette équipe pendant six ans. Il l’a maintenue parmi les grands du continent africain avec un titre historique en 2004 et une participation au Mondial 2006 et à la Coupe des Confédérations en 2005. De l’émotion, il y en aura aussi bien sur le terrain et le banc que sur les gradins. Nous espérons voir le public rendre un hommage sincère et honnête à la paire Lemerre-Maâloul et son staff technique.


Pour revenir au match, Lemerre va pouvoir disposer de la totalité de son effectif à part Jaïdi, suspendu. Felhi et Mikari vont mieux et ils seront, en principe, dans l’équipe rentrante alors que Ghezal va être reconduit dans l’axe défensif. Face à un adversaire qui n’a rien d’un foudre de guerre, les Aigles de Carthage vont sûrement opter pour l’offensive avec, pour seul objectif, gagner et pourquoi pas marquer le maximum de buts. Pour y parvenir, Lemerre va-t-il changer de tactique par rapport aux deux derniers matches ? Avec le 4-4-2 qui semble convenir à l’équipe, on voit mal les nôtres jouer autrement ce soir. Il reste au sélectionneur de choisir les attaquants aptes à faire sauter la résistance de la défense adverse.


Jemaâ sera là, à coup sûr, mais on s’interroge sur le choix du second attaquant. Ben Dhifallah pèse sur les défenses et déploie beaucoup d’effort, mais il lui manque plus de métier, de créativité et d’efficacité devant les buts. Chermiti n’est pas au mieux mentalement et il serait hasardeux de le lancer parmi les titulaires, alors que Mouihbi peut aspirer à son tour à avoir une chance de disputer la totalité du match.


Pour les nôtres, surpris lors du premier match des éliminatoires de la CAN et du Mondial 2010, l’essentiel c’est de faire le plein au cours des trois matches qui restent à disputer. Ce soir, à Radès, on espère voir du spectacle mais surtout de l’efficacité pour réaliser une victoire convaincante et digne d’un grand favori.


Pour une dernière sortie, Lemerre et Maâloul espèrent laisser les meilleures impressions et quitter la scène avec les honneurs. C’est dans leurs cordes et ils méritent de partir sur une belle note. Le public, à la recherche des performances et du spectacle, et c’est tout à fait légitime, viendra à la découverte de cette nouvelle équipe et ses jeunes talents prometteurs. Il aura à encourager la nouvelle génération et à se montrer solidaire avec ses joueurs en attendant l’arrivée de Cuelho, le nouveau sélectionneur qui aura un important défi à relever dès son premier match officiel, celui de battre le Burkina Faso chez lui au mois de septembre.


Nous n’en sommes pas encore là et il faut penser en priorité au match de ce soir contre le Burundi. Le mauvais souvenir du premier match face au Burkina Faso est encore présent dans les esprits et il appartient aux joueurs de nous faire oublier cet épisode.


Kamel ZAIEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com