Manque de données !





Il est de notoriété publique que le programme de privatisation 2008 comprend une liste de 7 entreprises industrielles. Nous avons ainsi la société nationale de distribution de pétrole (SNDP, détentrice du réseau AGIL), la société tunisienne des industries automobiles (STIA), la société tunisienne des industries pneumatiques (STIP, le fabriquant des pneus de marque Amine), la société tunisienne de forage (CTF, en cours de privatisation et l’appel d’offres étant lancé), la société cimenterie de Bizerte (SCB), la société de production et de commercialisation des engrais (Granuphos, qui fabrique le phosphate granulé) et la société tunisienne des engrais chimiques (STEC). Ceci sans compter la cession de 16 % du capital de Tunisie Telecom au Groupe Emirati TCom.


Voilà ce que tout le monde sait. Et quant on souhaite en savoir plus, comme nous l’ont souligné certains de nos lecteurs, on se rend compte que l’on ne dispose ni de détails, ni de date, ni de prix…


Nous avons choisi l’ouverture et nous devons croire aux vertus de la dissémination de l’information économique à tous vents pour qu’elle aille le plus loin possible. Les opportunités les plus surprenantes peuvent venir de là où l’on ne s’attend pas !


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com