Humberto Coelho : «Je suis un adepte de la zone et je ne compterai que sur les meilleurs»





Humberto Coelho : «Je suis un adepte de la zone et je ne compterai que sur les meilleurs»


A première vue, Coelho a laissé de bonnes impressions à l’issue de sa première conférence de presse, tenue hier au siège de la FTF. Le nouveau sélectionneur des Aigles de Carthage promet de changer beaucoup de choses et de réconcilier l’équipe avec le beau jeu et l’esprit offensif.


* «Je n’ai pas encore choisi mon adjoint»


Au tout début de cette conférence de presse, en présence de MM. Khelil Chaïbi et Abdelhamid Hergal, les deux membres fédéraux, Humberto Coelho a déclaré être honoré par sa nomination à la tête de l’EN: «J’ai accepté avec un grand plaisir. La Tunisie est un beau pays qui a beaucoup de similitudes avec le Portugal. Le football tunisien m’a souvent plu depuis l’épopée de 1978 jusqu’à aujourd'hui. Je vais faire le maximum pour avoir de bons rapports avec les médias, nous devons tous servir l’EN, respecter ses moments de concentration et travailler ensemble selon des règles bien définies à propos des interviews (joueurs, staff technique…), conférences de presse d’avant et d’après match ainsi que tout ce qui se rapporte à ces rapports. Je souhaite même voir les médias se déplacer en grand nombre avec l’EN dans la mesure du possible».


Coelho a parlé de la situation actuelle de l’EN en éliminatoires du Mondial et de la CAN 2010: «La situation étant ce qu’elle est, nous devons gagner au Burkina Faso et se préparer comme il faut pour ce rendez-vous. Ce sera un match très difficile qui servira de véritable test pour notre équipe. Samedi dernier, j’ai assisté au match Tunisie-Burundi et c’était une rencontre atypique pour plusieurs raisons: les joueurs sont mentalement lassés en cette fin de saison et s’expriment mal sur le terrain. En plus, l’arbitre y est pour quelque chose, parce qu’un arrêt de jeu qui dure un quart d’heure se répercute très mal sur le rendement de l’équipe. Il nous reste du temps pour bien préparer la prochaine échéance et réussir notre entreprise. Nous allons disputer un match amical le 20 août, mais pour le moment, nous n’avons pas encore fixé définitivement le programme de préparation».


A propos de sa conception du football, Coelho a déclaré opter pour une philosophie pratique et efficace: «J’aime jouer la zone avec le 4-3-3 ou le 4-4-2 selon l’adversaire et les joueurs dont je dispose. J’exige de mon équipe du rythme dans le jeu, une pleine concentration à tout moment, une bonne communication sur le terrain et de l’intelligence dans le jeu».


Le nouveau sélectionneur national a parlé de l’amalgame joueurs locaux-professionnels évoluant à l’étranger et il a estimé qu’il aura besoin de tout le monde: «L’équipe a besoin de tous ses atouts. Je vais analyser le rendement individuel de chacun des joueurs et j’opterai pour ceux qui me seront utiles et surtout ceux qui ont du rythme dans leur jeu. Ceux qui jouent en Europe doivent montrer qu’ils sont meilleurs, sinon ils n’auront pas de place en EN». A ce propos, Coelho compte rendre visite aux entraîneurs de la L1 pour discuter et voir de plus près leur méthode de travail.


En parlant de son contrat, Coelho n’a pas voulu livrer de détails: «C’est personnel, et ça s’est fait dans un cadre… familial». Pour ce qu’est de son futur adjoint, là aussi, on n’a pas eu de réponse claire: «Oui, j’ai eu des contacts avec certains candidats à ce poste mais je n’ai rien décidé pour le moment. D’habitude, et cela dure depuis de longues années, j’ai mon propre adjoint qui m’accompagne là où je signe, mais cette fois-ci, on a exigé un adjoint tunisien et je dois respecter ça. En plus, il me sera très utile pour me donner le maximum d’informations sur les joueurs, les équipes, les entraîneurs, l’infrastructure…».


Humberto Coelho a déclaré qu’il va avoir un contact officiel et important avec Roger Lemerre: «Je vous annonce que je vais déjeuner avec Lemerre à la fin de cette conférence et on va discuter de beaucoup de choses et de détails. Je ne l’ai pas revu depuis l’Euro 2000 et notre entretien sera très important».


Coelho s’est déclaré, à la fin de cette conférence, très heureux d’être parmi nous: «J’ai visité la Tunisie en 1969 et depuis, ce pays me fascine. j’aime les challenges et cette aventure avec l’EN tunisienne en est un. Je ferai de mon mieux pour le gagner».


A propos du staff actuel de l’EN, Coelho va y compter pour l’avenir: «Naïli, Khouini, Hannachi et les autres vont continuer leur mission. Seul l’adjoint va changer. A propos de changements, je vais visiter quelques stades à l’intérieur du pays car l’EN a besoin de jouer des matches loin de Radès, là où l’infrastructure le permettra pour attirer davantage de supporters».


Kamel ZAÏEM


______________


Digest


Humberto Manuel de Jesus Coelho (né à Cedofeita, 20 avril 1950) est un entraîneur et ancien joueur professionnel portugais.


Carrière de joueur


* 1965-66 : Ramaldese CF (Portugal)


* 1966-75 : Benfica Lisbonne (Portugal)


* 1975-77 : Paris Saint-Germain (France)


* 1977-84 : Benfica Lisbonne (Portugal)


* 1969-83 : Portugal (64 sélections/6 buts)


Il fut l’un des meilleurs défenseurs centraux portugais et européen, jouant pour le SL Benfica, de 1968/69 à 1974/75, et de 1977/78 à 1984/85. Il a aussi joué pour le Paris Saint-Germain, durant les saisons 1975/76 et 1976/77. Il a remporté 8 fois le championnat portugais lors des saisons 1968/69, 1970/71, 1971/72, 1972/73, 1974/75, 1980/81, 1982/83 et 1983/84. Il a été sélectionné dans l'équipe des meilleurs joueurs européens lors d'un match pour l'Unicef.


Par ailleurs, Humberto compte 64 sélections et 6 buts en équipe du Portugal entre 1968 et 1983.


Carrière d'entraîneur


* 1985-86 : Salgueiros Porto (Portugal)


* 1986-87 : Sporting Braga (Portugal)


* 1987-97 : staff technique de la fédération portugaise


* 1997-2000 : Portugal


* 2000-02 : Maroc


* 2003-04 : Corée du Sud


* 2005-06 : Al Shabab (Arabie Saoudite)


* 2008-... :   Tunisie


Portugal


Il n'a pas eu un franc succès en tant qu'entraîneur, ce qui déclencha la surprise lorsqu’il a été choisi pour remplacer Artur Jorge comme sélectionneur de l’équipe nationale en décembre 1997. Il conduit néanmoins son équipe jusqu’en demi-finale lors de l’Euro 2000 où le Portugal perd contre la France (1-2) en prolongations, terminant ainsi à la même place qu’à l’Euro 1984.


Maroc


Il fait un bref passage au Maroc en tant que sélectionneur national en 2002. Il est remplacé par Badou Zaki suite à l’échec du Maroc pour se qualifier en Coupe du monde 2002, terminant malgré tout 1er du groupe ex-aequo avec le Sénégal mais avec une plus mauvaise différence de but et l’élimination au 1er tour de la CAN de la même année.


Corée du Sud


En 2003, Coelho succède à Guus Hiddink. Soumis à une énorme pression de la part des médias sud-coréens qui s'attendaient à des résultats du même niveau que ceux de la Coupe du monde 2002, il quitte ses fonctions après 15 matchs dont le dernier face aux Maldives et seulement 2 défaites, bien que l'équipe de la Corée du Sud ait remporté The East Asian Cup en 2003 et, fait historique, être allée battre le Japon chez lui.


Tunisie


Humberto Coelho est désigné le nouvel entraîneur national. Il entamera officiellement ses fonctions le 1er juillet 2008.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com