Les jeunes et les origines du doute en couple : Le mensonge et la trahison à l’index





Chacun a son petit jardin secret. Les erreurs et le passé affectif en font partie. A priori, nous devons tirer des leçons de nos erreurs. Nous devons également tirer un trait sur les passages négatifs de notre vie. Cela permet d’avancer et de passer à autre chose. Mais une fois engagés dans une nouvelle relation, certains “fantômes” du passé et certaines traces de nos erreurs risquent de ressurgir… Cela sème le doute dans un couple… et… bonjour les dégâts !


Tunis - Le Quotidien


Toute relation doit être bâtie sur des bases solides pour qu’elle perdure et résiste aux intempéries et aux éventuelles “secousses”. La transparence, la sincérité, la franchise et la confiance sont des piliers essentiels pour la survie d’une relation de couple. En effet, certains jeunes ne peuvent imaginer une relation de couple sans partager tous leurs secrets avec leurs partenaires. La transparence totale leur permet de se sentir libres. Elle leur permet d’évoluer sans se sentir menacés qu’un mensonge, un secret ou une cachotterie ne soient divulgués. Le doute aura, dès lors, de très faibles chances d’être de la partie. Toutefois, d’autres jeunes (croyant bien faire) se mettent dans une autre “peau” que la leur. Ils montrent la meilleure image pour “appâter” leur vis-à-vis. Cette stratégie semble donner ses fruits à court terme. Le partenaire peut facilement tomber sous le charme de cette “image” parfaitement soignée de l’Autre. Or, les expériences qu’on a vécues, les personnes avec qui on a partagé des moments, nos origines, nos racines familiales, nos réalisations, nos échecs, nos réussites, nos principes, nos croyances, nos qualités et nos défauts, font notre histoire et notre identité. Ils représentent ce que nous sommes réellement. Mais face à un nouveau partenaire, certains mettent seulement les choses positives au devant de la scène. Black-out total sur les choses négatives ! Les informations qu’ils font passer sont méticuleusement filtrées. Certes, certaines erreurs et certains passages (avant ou durant la relation en cours), ne méritent pas de louanges ! Mais nul n’est capable d’effacer intégralement les traces de ces passages “honteux” et “dégradants” de la trame de son existence! Certains jeunes le savent. Raison pour laquelle, ils ne crachent le morceau qu’au moment opportun : lorsque l’autre est bien “piégé” dans les “filets de leur toile”. Mais lorsqu’on se démasque et que toute la vérité est révélée, l’Autre se heurtera à une nouvelle facette de son partenaire; son conjoint qu’il a cru connaître eu profondeur … Cela choque, blesse et déconcerte… Les séquelles resteront. La confiance s’écroulera. Le doute s’installera.


Et la vie de couple ne sera plus désormais calme et stable …


Khalil, étudiant de 22 ans, pense qu’une vie de couple est totalement impossible lorsque la confiance mutuelle est touchée. Le jeune homme pense que le doute est “venimeux”. Et une relation empoissonnée détruira l’un et l’autre. “Au début de chaque relation, on se met à se découvrir.


Certains points peuvent ne pas être abordés tant que cela ne touche pas aux piliers de base d’une relation commune. Mais ce qui est essentiel, c’est qu’il y ait une confiance mutuelle. Garçons et filles se mettent généralement d’accord sur quelques principes de base. C’est une sorte de contrat moral que tous deux sont redevables de respecter. Certes, la faute est humaine et l’on peut commettre une erreur sans avoir vraiment l’attention de nuire à  l’Autre. Dans ce cas, on peut passer l’éponge. Mais si l’erreur est grave et qu’elle peut remettre en question la confiance de l’un en l’autre, là ça pose un vrai problème ! Si je perds confiance en ma partenaire parce qu’elle a commis une grave erreur ou parce qu’elle m’a caché délibérément une partie de sa vie, je peux réagir très mal. Je vais considérer cela comme une tentative de me leurrer. Et il est tout à fait normal que je doute d’elle. Et franchement, je ne me vois pas faire la police. L’espionnage et moi, ça fait deux ! Si j’arrive à douter de ma partenaire, c’est que nous sommes arrivés au point de non-retour. Et là, il vaut mieux rompre”, dit-il.


Sarra, étudiante de 20 ans, pense que le doute peut avoir des origines psychotiques surtout en ce qui concerne la gent masculine. “Si un doute est mal fondé, cela ne peut traduite qu’une pathologie ou un certain trouble psychique latent. Et la majorité des cas, cela est lié à une enfance instable.


Le divorce des parents ou les conflits dans le couple parental peuvent donner naissance à une certaine paranoïa. Le fait de vivre également dans un entourage mâchiste ou de voir le père traiter toutes les femmes de “débauchées”, le poussera à prendre position contre toutes les femmes, à les regarder de travers et par conséquent à douter de sa future partenaire même si elle est digne de confiance.


Cela dit, certains autres hommes peuvent douter de leurs partenaires parce qu'ils sont maladivement jaloux. Mais, il arrive également que ce doute soit totalement fondé et légitime. Si un homme découvre que sa partenaire lui ment ou lui cache des choses, il se mettra à douter d’elle. Toutefois, les filles, enfin, je crois, ne doutent jamais de leurs partenaires sans raisons valables. Un garçon qui épie toutes les filles qui passent, qui garde son téléphone éteint et qui ne répond pas aux appels, est automatiquement considéré comme louche. Et si jamais sa partenaire le prend la main dans le sac avec une autre, elle n’aura plus jamais confiance en lui. Mêle si elle lui pardonne, elle doutera toujours de lui. Et je crois que le doute est le pire des sentiments.


Cela ronge de l’intérieur et finira par éroder les sentiments amoureux”, dit-elle.


Khouloud, 18 ans, pense que le doute est généralement fondé. “Lorsqu’on s’engage dans une relation, nous devons respecter notre partenaire. Je trouve inadmissible que l’un cache des choses à l’autre.


Cela va créer une barrière entre eux et c’est complètement insensé. Si on s’aime, on doit se faire confiance. Or, certains couples s’unissent sans se partager tout. Lorsque l’un découvre que l’autre lui a caché des choses, il n’aura plus confiance en lui. En outre, certains comportements poussent au doute. Si un garçon interdit à sa partenaire de toucher à son portable, de l’appeler à toute heure ou de lui poser certaines questions qu’il juge “indiscrètes”, c’est qu’il a des choses à cacher ! C’est évident ! Et le comble, c’est que certaines filles gobent cela ! Idem pour une fille qui fait des choses derrière le dos de son partenaire, qui lui raconte des salades ou qui lui cache son vrai visage. Il est donc tout à fait normal qu’il y ait une crise de confiance et qu’une continuité de la relation s’avère impossible”, dit-elle.


Youssef, 24 ans, marié à une Française. Le jeune homme a confiance en sa femme et vice-versa.


“Contrairement à la majorité des Tunisiennes, les filles françaises sont honnêtes et sincères. Elles n’ont aucune crainte de nous dire ce qu’elles sont réellement. Elles ne viennent pas nous révéler leur passé tard, après une longue période de connaissance.  Les Françaises répondent honnêtement à toutes les questions. Elles veulent se faire accepter telles qu’elles sont.


Elles ne mentent pas, ne trichent pas et ne trompent pas. Je ne peux pas faire confiance à une fille qui se fait passer pour une sainte, juste pour me leurrer.


Je ne peux pas m’empêcher de douter d’une fille qui m’a menti même si elle ne le fait pas méchamment. La vie de couple doit être basée sur la confiance et la transparence. Sinon, c’est la vraie galère”, dit-il.


Nizar, 23 ans, pense que la jalousie peut donner naissance au doute si elle est mal dosée. “Tout se joue dès le départ. Si les deux partenaires se montrent honnêtes et se partagent tout, le doute n’aura pas lieu d’être. Mais si le mensonge et les secrets sont là, il va y avoir une crise de confiance. Je crois qu’un partenaire doit tout dire à l’autre, même s’il s’agit d’une très grave erreur. Cela ne laissera pas de place au doute et aux hallucinations. Mais si on se cache des choses, la confiance s’écroulera et la relation prendra fin un jour ou l'autre”, dit-il.


Abir Chemli




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com