Nabeul : Le meurtrier de la citoyenne tchèque écope de 20 ans de prison





Tunis-Le Quotidien


La cour d’appel de Nabeul a condamné le meurtrier de la citoyenne tchèque à vingt ans de prison.


L’accusé a été condamné en première instance à cinq ans de prison. Ce jugement avait fait l’objet d’un recours en appel, formulé par le Ministère public aboutissant à un  deuxième procès s’étant soldé par ce nouveau verdict.


Revenons, toutefois, aux faits. Nous sommes en 2002, les autorités tunisiennes reçurent à cette époque un avis de recherche émanant de l’Interpol à propos de la disparition d’une citoyenne d’origine tchèque. Anna, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, était en vacances en Tunisie lorsqu’elle avait disparu de la circulation.


Une enquête fut, alors, ouverte et les agents de la répression du banditisme réussirent à lever le mystère qui réside derrière la disparition de la dame.


En effet, la victime avait fait, lors d’une première visite en Tunisie, la connaissance d’un Tunisien originaire de la région  du Cap-Bon.


Folle amoureuse de lui, elle décida de s’installer définitivement dans notre pays.


Notons, au passage, que le prince charmant avait caché à sa dulcinée qu’il était marié.


Pis encore, il avait eu le culot de présenter la citoyenne tchèque à sa propre femme prétendant que cette dernière était sa sœur.


Sur sa lancée, la victime décida de rentrer dans son  pays afin de liquider toutes ses affaires là-bas et venir s'installer définitivement chez nous. Elle ramena, ainsi, toutes ses économies avec elle et en attendant de convoler en justes noces avec son prince charmant, ce dernier avait loué une maison où il l’avait installée.


Il faut dire que le meurtrier était beaucoup plus intéressé par la fortune de la citoyenne tchèque. C’est alors qu’il  s’était mis à refléchir aux moyens de lui soutirer son argent. Finalement, il décida de l’éliminer.


Muni d’une hache, il l’acheva alors qu’elle était en plein sommeil.


Après quoi, il était allé parler à son frangin. Tous les deux se mirent d’accord pour se débarrasser du cadavre en l’enterrant sous un arbre.


Le sort avait voulu, toutefois que le meurtrier aille se confesser lors d’une beuverie à l’un de ses amis en lui avouant ce meurtre.


Ce témoin ne tarda pas à informer les agents de l’ordre qui procédèrent à l’arrestation de tous les protagonistes dans cette affaire.


Inculpé de meurtre, l’accusé a été traduit une première fois devant le tribunal de première instance de Grombalia qui l’a condamné à cinq ans de prison.


Ce verdict avait fait, alors, l’objet d’un recours en appel formulé par le Ministère public.


Examiné par la cour d’appel de Nabeul, le premier verdict a été revu à la hausse.


Le tueur a écopé, en effet, de vingt ans de prison.


H. MISSAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com