S.T. – E.S.S. (2 – 2) – T.A.B. (5-6) : A la Hitchcock





Pour un match de coupe, on ne pouvait demander mieux. Quatre buts, deux de chaque côté aussi bien en temps réglementaire qu’aux prolongations et une loterie terrible des tirs au but qui a vu l’Etoile arracher sa qualification en finale.


Dans un stade de Radès peu garni malgré les quinze mille spectateurs qui ont fait le déplacement, le match a été animé malgré un début laborieux des deux côtés.


Le S.T., disposé en 3-5-2 qui se meut en 3-4-3 en phase offensive avec Jedidi, très remuant qui se place au niveau de Selliti et Denisio, les deux fers de lance stadistes, a été fidèle à sa manière   de jouer qui consiste à occuper l’entrejeu pour  faciliter la récupération et à profiter au maximum des contres et des balles arrêtées. En face, l’Etoile a misé sur un 4-4-2 classique et souple avec un jeu en bloc qui favorise la supériorité numérique grâce aux montées de Meriah et surtout Berradhia, très actif sur le flanc droit. Après une première alerte de Boulâabi dont la reprise de la tête est passée au-dessus une belle opportunité s’est présentée à Berradhia, monté en soutien, mais son tir, du pied... gauche, a raté de peu le cadre (8’).


Sans atteindre un niveau très appréciable, le match s’anima de belle matière car l’esprit offensif a fini par s’imposer  dans les deux camps. Jedidi, en verre, s’infiltre du côté droit et centre à sa manière sur la tête de Selliti qui reprend à côté (14’). Les Stadistes, sans dominer nettement le jeu, ont été plus menaçants et un coup franc de Korbi a vu Selliti placer un heading qui a été arrêté par Mathlouthi avec l’aide du montant (18’).


Par la suite, le rythme a légèrement baissé et on a dû attendre la 27’ pour voir Nafkha chauffer les débats suite à un beau tir des 25 mètres, passé près du montant.


Le jeu, concentré au milieu, a permis aux défenseurs de prendre le dessus. La fin de la mi-temps a été stadiste et Jedidi, profitant d’une erreur momentale de Berradhia, devance Mathlouthi et le fusille de près (43’). Le but, à première vue régulier, a été refusé pour un hors-jeu peu évident au départ de l’action. L’arbitrage de Jedidi, très contesté par les Stadistes, n'a pas été irréprochable durant cette première mi-temps qui s’est achevée sur un heading de Mabrouk, au-dessus (45’).


Des émotions et deux jolis buts


La reprise a été également agréable à suivre malgré les difficultés  physiques des deux équipes, contraintes au repos pendant près d’un mois, surtout du côté stadiste, car bon nombre d’Etoilés ont été actifs au sein de l’E.N. Durant cette seconde mi-temps, on a attendu une demi-heure pour voir le match s'enflammer. C’est Gilson qui a allumé la mèche suite à un superbe but, réussi sur un lob des trente mètres qui a surpris Naouali, avancé (76’). Le S.T. n’a pas mis beaucoup de temps pour remettre les pendules à l’heure et Mabrouk, suite  à un corner et un mauvais renvoi de Felhi, a égalisé d’une reprise qui a laissé Mathlouti sans réaction (80’).


Les dix dernières minutes furent moins animées et seul Felhi a inquiété Naouali d’une tête vicieuse qui était passée légèrement à côté (85’).


Encore du suspense


Le match, déjà éreintant pour les joueurs, a nécessité le  recours aux prolongations et là, aussi, les émotions n’ont pas manqué. Coup franc pour l’ESS à la limite de la zone de réparation et Chermiti, tout en finesse, met la balle hors de portée de Naouali (95’). Serait-ce le coup de grâce pour le ST ? Selliti s’est chargé de répondre par la négative puisqu’il a réussi à égaliser (98’) suite à un tir de loin de Mabrouk repoussé par Mathlouthi. La suite du temps supplémentaire a vu les joueurs des deux camps éviter de prendre trop de risques et le score en est resté logiquement là. Il a fallu recourir aux tirs au but, une loterie où la chance a son mot à dire. Elle fut favorable à l’Etoile (6-5) après un suspense insoutenable.


Formations


S.T. : Naouali, Zâalani Cherni, Toniato, Boulâabi,  Zaïri, Mabrouk, Korbi, Jedidi (Mhadhebi 83’), Denisio (Hamed 118’), Selliti.


E.S.S. : Mathlouthi, Berradhia, Meriah, Felhi, Jmel, Nafhka, Narry, Gharbi, (Ben Dhifallah 65’), Kamoko (Sassi 114’), Chermiti, Gilson (Ben Nasr 110’).


Arbitre : Jedidi.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com