Le pari de la Culture !





A l’heure où les questions délicates d’identité, d’appartenance et d’authenticité taraudent de plus en plus d’êtres humains sur la planète, la Tunisie n’a jamais eu l’esprit aussi clair qu’aujourd’hui. Aussi important que son projet global de développement tous azimuts, le projet civilisationnel tunisien a été totalement clarifié au cours des vingt dernières années.


Les propres mots du Président Ben Ali à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la culture en attestent sans la moindre ambiguïté : «Nous avons édifié notre projet de civilisation sur un système de développement global dont les dimensions politique, économique et sociale sont complémentaires et interdépendantes, et dans lequel la culture occupe toute la place que lui vaut son rôle d'outil de formation de la conscience collective du citoyen tunisien, afin qu'il demeure constamment dévoué à son peuple et à son pays, attaché à son identité et à son authenticité, ouvert sur son environnement et en phase avec son époque».


C’est ainsi que la Tunisie a accordé au secteur de la culture et de la sauvegarde du patrimoine une attention toute particulière, notamment en augmentant son budget jusqu’à 1,25% du budget de l'Etat en 2009. Une vraie concentration de tous les moments et un branle-bas de combat pour en fourbir tous les outils. Car le Chef de l’Etat est intimement convaincu que chacun d’entre-eux représente une position avancée au sein de la communauté internationale et autant de clefs de compréhension entre les peuples. Et un appel incessant vers cette même communauté pour que la chose culturelle affûte les compréhensions et rende possible le dialogue entre les civilisations.


Pourtant, notre pays ne s’arrête pas en si bon chemin. Il persiste et signe en mettant toujours de nouveaux projets pour garder l’initiative dans le camp de la culture à laquelle une cité entière est dédiée en Tunisie.


Un projet d'amendement du Code de la propriété littéraire et artistique est ainsi en cours dans le but d'étendre la protection aux droits des artistes-interprètes, des propriétaires d'enregistrements audio, des programmes radiophoniques et télévisuels, des auteurs des contenus numériques et des producteurs de leurs supports… La Tunisie se prépare également à fêter dignement le centenaire de son théâtre en 2009 avec l’ambition de mettre en lumière l'authenticité de la tradition multiséculaire de notre pays en ce noble art. Le président Ben Ali vient même de décider de la promotion des arts de l'opéra pour ouvrir la route à une foule de nouveaux talents et compétences dans ce domaine, d'organiser une consultation nationale élargie concernant le livre et la lecture dans notre pays, de s’investir dans l’élaboration de bibliothèques numériques…


Un chantier immense et un travail en profondeur pour donner à la chose culturelle la meilleure place dans notre schéma de développement qui aura ainsi tout son sens, car il sera solidement enraciné dans l’expression de notre appartenance nationale, maghrébine, arabe, africaine, méditerranéenne et universelle.


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com