Tunisie – Mali : Prendre option





* CAN 2009 Juniors (Qualifications) - Stade Olympique de Sousse (18h00) - Direct TV T21


Nouvel engagement pour les Juniors et nouveau challenge. Face aux Maliens cet après-midi, les protégés de Mondher Kebaïer chercheront à prendre option pour la qualification à la CAN 2009.


Après une participation jugée très utile au tournoi de l’UNAF au Maroc et un stage de cinq jours à Aïn Draham, nos Aiglons ont rallié Sousse depuis mardi pour préparer le rendez-vous officiel de cet après-midi face au Mali. Un rendez-vous à prendre très au sérieux. Il s’agit de remporter une victoire assez large pour aborder le match retour dans de bonnes conditions.


Les Juniors sont-ils aujourd’hui assez armés pour aborder dans d’excellentes conditions ce match. Mondher Kebaïer y répond: «On aurait aimé avoir à notre disposition tout l’effectif mais je pense quand même qu’on est prêts. Les joueurs sont hautement motivés et pleins de qualités. Ils jouent ensemble depuis deux saisons ou plus et veulent aller jusqu’au bout de leur mission».


Qu’est-ce qui contrarie quand même le coach tunisien ? Le fait de ne pas pouvoir compter sur les Etoilés depuis le début de la semaine: les Sassi, Abdennour, Raddaoui et Jedaïd ont dû rallier leur club pour prendre part au match de Coupe du vendredi. Ils ne sont là qu’hier matin et Kebaïer a dû attendre la séance d’hier pour faire les choix technico-tactiques. Autre contrariété: celle de compter sur un Msakni à 60% de ses moyens vu qu’il manque terriblement de compétition. Espérons que l’équipe ne se ressentira pas de ces contre-temps et qu’elle trouvera les repères nécessaires et l’efficacité souhaitées.


Quels renseignements Kebaïer et son staff connaissent-ils de l’adversaire malien ?


L’entraîneur en chef y répond: «Nous ne possédons pas assez d’informations. On l’a vu jouer au tournoi de la Côte d’Ivoire à travers la télévision. C’est une bonne équipe qui a battu (1-0) son homologue ivoirienne en déplacement. Mais on ne sait pas si on aura la même équipe face à nous aujourd’hui. En tout cas, on n’a pas le choix. On doit imposer notre jeu pour prendre option».


Composée en majorité de joueurs qui ont pris part au Mondial cadets l’été dernier, notre sélection aura à se montrer vigilante derrière et lucide devant.


Une victoire par au moins deux à zéro lui multipliera ses chances de qualification au second tour. Ben Hamouda, Ben Azzouz, Sassi, Msakni, Abdennour et consorts ont assez de talent pour aller au bout de leurs intentions.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com