Les fleurs médicinales, un patrimoine culturel





Ariana-TAP


Un séminaire sur les fleurs médicinales s'est tenu avant-hier, à Montazah Ennahli, à l'initiative de la jeune chambre économique de l’Ariana, dans le cadre de la célébration du centenaire de la municipalité de cette ville.


Le séminaire, présidé par M. Nadir Hamada, ministre de l’Environnement et du Développement durable, s’est intéressé aux plantes à fleurs médicinales en Tunisie et leur utilisation dans les domaines de la santé, notamment dans la lutte contre plusieurs maladies, désormais répandues dans les milieux urbain et rural, telles que le diabète, les problèmes gastriques et de tension ainsi que d’autres maladies en rapport avec le mode de vie, les habitudes alimentaires et la psychologie.


Des conférences, présentées par plusieurs chercheurs dans les domaines agricole et médical, ont permis de faire connaître les caractéristiques des plantes et la composition des fleurs sauvages qui constituent un patrimoine culturel dans de nombreuses régions outre leur utilisation traditionnelle et moderne dans les domaines de la santé et de l’esthétique.


Plusieurs préparations médicales ont été présentées, à cette occasion, permettant de lutter contre la fatigue et de renforcer la résistance du corps aux changements climatiques outre les recettes servant à des fins esthétiques.


Un exposé scientifique a été, également, présenté sur les travaux effectués en 2008 par une équipe de recherche du laboratoire des plantes médicinales (Institut national agronomique) dans la région du nord-ouest, dans le cadre des efforts déployés pour la valorisation de la biodiversité végétale.


C’est ainsi que des superficies importantes recelant des plantes médicinales ont été identifiées, notamment dans les montagnes de la région du Kef.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com