Vie des partis et des organisations





Un vent de scission continue à souffler sur le PDP


La décision de traduire Mohamed Goumani, membre du Bureau politique du PDP, devant le  conseil de discipline risque plus que jamais de provoquer une scission au sein de ce parti. Plusieurs membres du Bureau politique ont, en effet, exprimé leur soutien à M. Goumani, accusé notamment de «normalisation avec Israël» au lendemain de sa participation à une conférence à Doha à laquelle ont pris part certains responsables du gouvernement d’Ehud Olmert.


Il s’agit notamment de Fethi Touzri, Jilani Ebdelli et Habib Bouâajila qui estiment que M. Goumani est plutôt  victime de ses prises de «positions opposées à la politique de l’escalade» à laquelle se livrent les proches de l’ancien secrétaire général du parti, Ahmed Néjib Chebbi, qui siège désormais au Bureau politique.


M. Goumani avait plaidé depuis le dernier congrès du parti pour un «dialogue constructif avec le pouvoir  loin de toute logique de confrontation», estimant que cette voie constitue la meilleure solution pour renforcer le processus démocratique dans le contexte national et international actuel.


 


 La sécurité alimentaire en débat chez les Verts


Le parti des Verts pour le progrès (PUP) a organisé vendredi dernier après-midi une conférence-débat sur le thème : «La sécurité alimentaire à la lumière de la trilogie de la hausse des prix des carburants, des déréglements climatiques  et de la raréfaction des ressources hydrauliques».


Un débat animé sur la relance de l’agriculture et des biocarburants a eu lieu  à cette occasion.


 


Démarrage des cours à l’Institut supérieur des avocats en novembre prochain


Le démarrage officiel des  cours à l’Institut supérieur des avocats est prévu pour le 1er novembre prochain.


 


Frictions entre l’UGTT et le SNJT


Le torchon n’a pas encore achevé de se consumer entre l’Union Générale Tunisienne  du Travail (UGTT) et le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT). Le président du premier syndicat autonome de la presse en Tunisie a contesté récemment, lors d’une conférence de presse, la création à l’initiative de l’UGTT de  syndicats de journalistes dans certaines entreprises de presse publiques dont la télévision et la radio tunisienne. Néji Al Baghouri, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a notamment accusé «certaines parties» de vouloir porter préjudice au nouveau  syndicat indépendant. La réaction de l’UGTT ne s’est pas fait attendre. La Centrale Syndicale a en effet défendu son droit à constituer des syndicats dans le secteur de la presse et estimé que le syndicat de la culture et de l’information reste majoritaire dans le secteur.


 


La section tunisienne d’Amnesty international scanne la crise alimentaire mondiale


La section tunisienne d’Amnesty Internationale (AI) a placé cette année  son assemblée générale annuelle sous le thème «Dignité humaine : la crise alimentaire mondiale».


L’assemblée se tiendra le 5 juillet à l’espace «El Hamra» à Tunis.


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com