Une membre du Congrès américain reçue par M. Abdelwaheb Abdallah : «La Tunisie incarne la voix de la modération et de la sagesse dans le monde»





Tunis - TAP


M. Abdelwaheb Abdallah, ministre des Affaires étrangères, a eu, mercredi, au siège du département, un entretien avec Mme Betty McCollum, membre démocrate de la Chambre des représentants du Congrès américain et membre du Groupe parlementaire tuniso- américain "Tunisia Caucus".


L'entretien a permis un échange de vues sur l'état des relations bilatérales et sur la situation dans la région, notamment, au plan africain, ainsi que sur les perspectives de développement des relations de coopération et de concertation tuniso-américaines.


Le ministre des Affaires étrangères a fait un exposé sur l'œuvre de développement global menée en Tunisie, sous l'impulsion du Président Zine El Abidine Ben Ali, et souligné la volonté de la Tunisie de consolider davantage ses relations avec les Etats-Unis, mettant en relief, à ce propos, le rôle qui revient au "Tunisia Caucus" dans le raffermissement de ces relations.


Mme McCollum a, pour sa part, affirmé que "la Tunisie occupe une place stratégique entre l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient, et qu'elle incarne la voix de la modération et de la sagesse dans le monde, une voix que l'on se doit d'écouter".


Elle a salué le rôle que joue la Tunisie sur la scène internationale, mettant l'accent sur la volonté de l'Amérique "d'impulser les relations avec la Tunisie, pays auquel les Etats-Unis sont unis par des liens traditionnels d'amitié et de coopération".


A l'issue de l'entrevue, Mme McCollum a, dans une déclaration à l'Agence Tunis-Afrique Presse (TAP), souligné avoir évoqué avec le ministre des Affaires étrangères sa visite en Tunisie et les moyens de promouvoir davantage les relations entre les Etats-Unis et la Tunisie, qu'elle a qualifiée de "partenaire très important pour les Américains et de leader en Afrique".


Elle a également indiqué avoir abordé avec le ministre des Affaires étrangères "les questions de la pauvreté et de la famine" en Afrique et les mécanismes à même de les circonscrire, "à travers, a-t-elle précisé, l'instauration d'une collaboration étroite entre les Etats-Unis et la Tunisie".


L'entrevue a permis également d'évoquer le rôle du groupe parlementaire "Tunisia Caucus", qui tient à connaître et à faire connaître davantage la Tunisie, sa culture, ses traditions, son histoire et sa population, et à raffermir les relations entre les deux pays.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com