A la maison de la Culture Ibn Rachiq : La peinture des particules et du mouvement





A la maison de la Culture Ibn Rachiq : La peinture des particules et du mouvement


Chikhaoui Jomai est un peintre qui veut vulgariser sa propre touche auprès des férus de l’art. A travers une exposition qui se tient actuellement à Ibn Rachiq, il nous invite à voir des œuvres où il opère un glissement entre le figuratif et l’impressionnisme.


«Particules et mouvements », titre de cette exposition, témoigne à bien des égards de la démarche de l’artiste. En effet, son style est surtout focalisé sur le mouvement et les particules. Par le biais de ces particules, Chikhaoui Jomai veut donner une vie et un dynamisme à ses toiles. Parmi les thèmes choisis, il donne également une place de choix aux chevaux qui l’ont beaucoup marqué durant toute son enfance, car son père fut un commerçant de chevaux. Le peintre traite aussi d’autres thèmes portant sur le quotidien des Tunisois ou inspirés parfois du patrimoine tunisien. « L’ami », « Liberté », « Traversée », « Beauté » « Mythe glorieux » sont autant de sujets qui témoignent de la diversité des thèmes abordés par le peintre dans ses 42 tableaux.  Sur un autre plan, il opte pour la technique de la peinture à l’huile sur toile.  Toutefois, dans une bonne partie de ses tableaux, il opère une transition entre ses deux styles préférés, à savoir le figuratif et l’impressionnisme. Les formes revivifiées dans ses œuvres démontrent à bien des égards qu’il veut garder sous son pinceau le figuratif tout en optant pour l’impressionnisme. Il s’agit pour l’artiste de créer en fin de compte son propre style qui commence par une phase transitoire et surtout d’opérer un glissement doux entre le figuratif et l’impressionnisme. En recouvrant les toiles de taches scintillantes qui les rendent à peine voilées, le peintre leur donne un style abstrait. Les férus de l’art, une fois devant l’œuvre, sont parfois obligés de procéder à une sorte de contemplation pour tenter de décrypter les formes mises en exergue dans les tableaux.  Originaire du village de Kalaât Khasba, Chikhaoui Jomai, qui avait utilisé l’art du figuratif comme style pendant une bonne partie de sa carrière, a changé de cap depuis un certain temps en optant pour les techniques des grands peintres italiens et surtout pour celles modernes. Sa vision des choses fait qu’il a toujours peint des toiles sur la base du mouvement, un nouveau style qu’il veut vulgariser auprès des amateurs de la peinture.


O.W.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com