Attijari Bank : Pourquoi les démissions de MM. Oudghiri, Bendidi et Moulard ont-elles été acceptées ?





Après avoir été informée des démissions de MM Khalid Oudghiri, Saâd Bendidi et Henri Moulard de leurs postes d’administrateurs, l’Assemblée générale de Attijari Bank tenue il y a juste quelques jours a décidé de les accepter.


Pourtant, cette même Assemblée a approuvé sans réserves les rapports de gestion, les conventions, les états financiers présentés sous la responsabilité de ces mêmes administrateurs. Elle a même décidé de donner quitus entier et sans réserves aux administrateurs.


Néanmoins, il faut jeter un coup d’œil sur le détail des chiffres pour comprendre une telle décision. En effet, si l’on a noté un accroissement du Produit net bancaire et du résultat brut d’exploitation aussi bien que de l’ensemble des dépôts collectés auprès de la clientèle, la banque a quand même clôturé l’année avec un résultat déficitaire de 9,4 MD influencé par l’effort de couverture de l’insuffisance de provisions constatée déjà depuis quelques exercices et poursuivi en 2007. Au niveau du groupe, le résultat net consolidé est ressorti à -12,562 MD.


En plus de ces résultats, il y eut aussi des interrogations de la part des actionnaires sur le niveau des fonds propres réglementaires et sur le non respect de ratios réglementaires établis par la BCT. Et voilà, les démissions ont été acceptées !


Cependant, il n’y aura pas de vide à la tête de l’exécutif de la banque. L’Assemblée a tout de suite répondu positivement à la proposition de nomination de M. Mohamed El Kettani (en qualité d’administrateur de la banque pour la durée restant à courir du mandat de son prédécesseur M. Khalid Oudghiri) et de M. El Moatassim Belghazi (en qualité d’administrateur de la banque pour la durée restant à courir du mandat de son prédécesseur M. Saâd Bendidi).


De tout cet épisode, Attijari Bank sort résolue à dépasser ses difficultés. Elle se veut même optimiste, car s’agissant des perspectives au terme de l’exercice 2008, les prévisions avancées par le management évoquent carrément un bénéfice de 37 millions de dinars, un Produit Net Bancaire en hausse de 22 %, un résultat brut d’exploitation en croissance de 42% et des capitaux propres en progression de 45 %. Quant aux créances et dépôts de la clientèle, les évolutions attendues sont respectivement de 12,5 % et 15,2%. La vie en rose quoi !


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com