Changement climatique : Ban s’en prend aux USA





Le Quotidien-Agences


Les Etats-Unis doivent conduire la lutte contre le changement climatique au lieu de continuer à réclamer en préalable plus d'efforts aux pays émergents comme la Chine et l'Inde, a affirmé hier le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon dans un entretien à l'AFP.


"Je pense que les Etats-Unis devraient finir par prendre un rôle dirigeant", dans la lutte contre le changement climatique, a déclaré Ban Ki-moon, à qui il était demandé si les Etats-Unis avaient jusqu'à présent empêché l'adoption de mesures internationales pour lutter contre le réchauffement de la planète.


"C'est ce que toute la communauté internationale attend des Etats-Unis", a-t-il souligné lors de cet entretien accordé dans l'avion qui le transportait au sommet du G8.


"Je pense que nous avons la technologie, les capacités financières, le consensus sur le fait que le changement climatique est réel. Ce qui manque principalement est la volonté politique", a-t-il estimé.


Les dirigeants "ont tendance à regarder leurs problèmes nationaux en premier. Ils sont très préoccupés par leurs opinions publiques nationales. Avec des ressources limitées, il peut être difficile pour les dirigeants politiques de considérer tous ces problèmes mondiaux".


Le Japon, qui préside cette année le G8, entend faire du réchauffement climatique une priorité du sommet de Toyato, même si aucune percée spectaculaire n'est attendue en la matière.


Le gouvernement du président américain George W. Bush refuse toute contrainte qui ne pèserait pas aussi sur les économies émergentes.


Il considère aussi que le G8 n'est pas le cadre approprié pour parler du climat, puisqu'il n'intègre pas les grands pollueurs comme la Chine, passée au premier rang en 2007, ou l'Inde.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com