Israël compte bien attaquer l’Iran





Israël a lancé hier une campagne diplomatique contre le Hezbollah que Tel-Aviv accuse d’avoir triplé sa capacité en roquettes depuis la guerre du Liban de l'été 2006.


Selon un rapport des services de renseignements, le Hezbollah disposerait à présent de 40.000 engins prêts à être tirés sur Israël.


Sans avoir vraiment à chercher dans la véracité de ces affirmations, Israël étant passé maître en termes de mensonges et de manipulations, on se demande toutefois pourquoi ces révélations interviennent maintenant.


La question est d’autant plus pertinente qu’en aucun cas le réarmement de Hezbollah, si les faits sont vrais, n’aurait passé inaperçu. Avec tous ces satellites militaires américains, Israéliens et Occidentaux qui sillonnent le ciel, le déplacement d’une mouche au sud Liban aurait été aperçu que dire alors de 40.000 missiles.


En d’autres termes, le timing de cette nouvelle révélation n’est en aucun cas fortuit.Celle-ci entre sans aucun doute dans le cadre de tout un plan élaboré par Israël dont les fins nous semblent évidentes.


Pour comprendre vraiment ce que manigance Israël, il faut avoir en arrière-pensée sa volonté manifeste d’attaquer l’Iran. Cela n’est d’ailleurs plus un secret pour personne et les déclarations belliqueuses des responsables israéliens ne laissent plus place au doute sur leurs préparatifs guerriers.


Les missiles capables d'atteindre Israël, lancés hier par Téhéran, ne font d’ailleurs que renforcer cette thèse.


Or, pour attaquer l’Iran, Israël doit d’abord sécuriser son front nord. La guerre de 2006 a montré que l’armée israélienne ne peut en aucun cas gagner face au Hezbollah, que dire alors si elle mène deux guerre à la fois.


Cela est d’autant plus pertinent pour les Israéliens que le Hezbollah, proche de Téhéran, a clairement indiqué qu’il attaquerait Israël en cas de guerre contre l’Iran. Une menace que le gouvernement Olmert sait très bien qu’elle sera mise é exécution et que ce ne sont pas des paroles en l’air.


Qu’on ne se leurre donc pas, Israël compte bien attaquer l’Iran. Il n’y a aucune autre explication à donner aux accusations contre le Hezbollah sauf celle-ci.


Espérons que le Hezbollah tient bon et que la communauté internationale sache faire la part des choses. On dit cela, sachant pertinemment que pour cette dernière l’espoir n’est pas permis.


M.A.B.R.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com