Investissements : La Tunisie confirme sa position de site attractif des IDE





La Tunisie a attiré quelque 940 millions de dinars d’investissements directs étrangers (IDE) durant les cinq premiers mois de l’année 2008, selon un récent bilan de l’Agence de promotion de l’investissement extérieur (FIPA).


Ces flux représentent environ une hausse de 30% par rapport à la même période de l’année précédente.


Tunis-Le Quotidien


L’embellie provient essentiellement du secteur des services, de l’énergie et de l’industrie. On ne manquera certainement pas de souligner l’intérêt des pays du Golfe et leurs méga projets pour le site Tunisie. Pas moins de cinq grands groupes arabes ont annoncé leurs intentions d’investir en Tunisie pour un montant global de 30 milliards de dollars au cours des vingt prochaines années.


Pour 2008, la FIPA table aussi sur une évolution importante des investissements européens avec notamment l’entrée en vigueur de la Zone de Libre échange (ZLE) avec l’Union Européenne qui rend le site tunisien encore plus intéressant.


En 2007, le pays a confirmé son image de pays attractif des IDE qui continuent leur progression depuis plusieurs années.


Durant cette même année, le montant de ces investissements s’est élevé à 2070,8 millions de dinars, soit une croissance de 36%, par rapport à 2006. Les pays de l’Union Européenne sont restés les premiers investisseurs étrangers en Tunisie. La Grande Bretagne occupe la première marche du podium avec un volume d’IDE de 825,6 MDT suivie par la France, avec 160,4 MDT et l’Italie, avec 108,4 MDT. Ces trois pays, à eux seuls, ont représenté, en 2007, la moitié des flux des IDE orientés vers la destination Tunisie et environ les 2/3 du total des IDE européens. Autant dire que la Tunisie n’a pas fini de séduire et de convaincre les opérateurs européens à s’engager sur son territoire.


La FIPA a relevé un bon comportement et une dynamique significative de quelques autres pays européens. Il s’agit particulièrement du Portugal, dont les IDE en direction de la Tunisie se sont accrus de 125,2%, et de l’Allemagne dont les flux ont augmenté de 101,3%.


La France continue, toutefois, à occuper la première place devançant de loin l’Italie et l’Allemagne en termes de nombre d’entreprises implantées en Tunisie avec 1180 unités qui ont mobilisé quelque 1376,1 millions de dinars et généré un peu plus de 106.000 emplois. Les opérateurs étrangers s’intéressent particulièrement au secteur de l’énergie. En 2007, le flux d’IDE vers le secteur a représenté une croissance 44,5% par rapport à 2006. Vient ensuite, le secteur industriel, avec une évolution d’environ 40% et un engouement particulier pour les industries mécaniques et électriques.


Selon les données de la FIPA, les flux des IDE dirigés vers la Tunisie ont représenté, en 2007, 19,1% de l’investissement productif dans le pays, 4,1% du PIB, 45% des entrées de capitaux extérieurs et 24% des créations d’emplois.


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com