Sotuver : Est-ce la fin de la crise ?





Décidément, la situation de la Société tunisienne de verrerie « Sotuver » devrait être améliorée après la levée du gel, suite à la récente décision du juge de cassation. La cession des parts de la famille Chahed dans le capital de la société serait, ainsi, accélérée.


Tunis – Le Quotidien


Le juge de cassation a ordonné, en date du 3 juillet en cours, de lever le gel de la cession du bloc d’actions de la famille Chahed dans le capital de la Sotuver, décidé depuis le mois de novembre 2007.


Ce gel a été décidé, en effet, suite au recours introduit par le groupe français «Saint-Gobain», candidat potentiel pour ce projet de cession, au sujet de la transaction de cession des actions des héritiers du feu Khaled Chahed au profit de l’autre candidat à savoir le groupe marocain «Sevam».


Les deux candidats avaient proposé des prix différents pour l’acquisition des parts de la famille Chahed dans le capital de la Sotuver, et étaient en accord avec ses responsables pour la finalisation du projet.


La décision de lever ce gel devrait permettre d’accélérer ce processus de cession mais au profit d’autres candidats entrés en lice depuis quelque temps. Il s’agit de certains groupes tunisiens qui seraient en partenariat avec d’autres assistants étrangers.


Il est à noter que l’agence de notation Fitch avait décidé, récemment, de mettre sous surveillance évolutive la note nationale à long terme de la Sotuver. Cette décision est liée à l’annonce de l’acquisition de la société par le groupe marocain, alors que la Sotuver a besoin, selon l’agence, d’un soutien en capital et d’une assistance technique afin d’accroître ses capacités de production. 


La Sotuver est l’unique producteur tunisien d’emballages en verre pour l’industrie des boissons et alimentaire. Sa production brute est estimée 54000 tonnes par an.


En 2007, les revenus de la société se sont accrus de 13,2% arrivant à près de 17,2 millions de dinars, alors que ses dettes totales ont enregistré une diminution pour arriver 19 millions de dinars contre 23 millions de dinars en 2006.


M.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com