Les émissions sportives à la télévision : Des satisfactions oui… mais que d’interrogations !





Maintenant que la saison est bel et bien terminée, on peut revenir sur le produit présenté par les émissions sportives à la télé et notamment TV T7 qui accapare l’attention et jouit d’un audimat très appréciable.


D’abord force est de reconnaître l’amélioration tangible dans le produit présenté, mais force aussi est de reconnaître que bien du chemin reste à parcourir pour atteindre un pallier supérieur.


En effet, la saison des émissions sportives a été marquée par plusieurs insuffisances qui dépendent en grande partie de ces invités et ces consultants souvent conviés à titre de complaisance et qui sont loin, bien loin de pouvoir exaucer le vœu des téléspectateurs, se contentant le plus souvent de parler de généralités sans évoquer les aspects tactico-stratégiques qui peuvent expliquer la tournure prise par le match. La même remarque  reste valable pour les consultants en matière d’arbitrage et là on commence par le choix de ces consultants qui reste discutable étant donné que le service du sport de TV T7 fait appel à deux consultants (Daâmi et Guirat) qui sont membres de la CFA donc loin d’être neutres et surtout ils ne peuvent avoir assez de liberté pour disséquer les actions litigieuses sans parler de cette tendance à vouloir parfois et à tout prix maquiller certaines erreurs pourtant criardes  (appartenance régionale oblige !).


Absence injustifiée


Ceci en ce qui concerne les plateaux. Quant au produit on peut reprocher au service sport cette absence totale lors de l’Euro 2008, un événement d’envergure mondiale mais qui n’a pas été pris en considération dans notre TV. A ce propos, qu’on cesse d’évoquer les questions inhérentes au droit TV car on aurait  pu programmer un récapitulatif quotidien en se référant aux images de l’APTN. Cette agence à laquelle nous sommes abonnés (des frais d’abonnement qui coûtent à la télé les yeux de la tête), mais on n’a pas su tirer profit des images qu’elle pouvait nous procurer à raison de 3 minutes par match.


Des satisfactions tout de même


Heureusement qu’il n’y a pas eu que des déceptions, car des satisfactions il y en a tout de même eu.


Toutefois, et au risque de nous répéter, la plupart des satisfactions sont venues du côté de ces jeunes dames qui ne cessent de confirmer et de monter au créneau. Il faut donc reconnaître les grands mérites de ces animatrices qui ont réussi à sauver la face des émissions sportives.


Le ton a été donné par la téméraire Sihem Ayadi dans l’émission «3e mi-temps», en début de saison, Najoua Talbi à Canal 21 et, bien sûr, Raja Saâdani l’animatrice qui ne cesse de gagner l’estime et surtout la reconnaissance de tout le monde ou presque.


Ces dames ont réussi là où certaines de leurs collègues ont échoué. Ceci s’explique par le fait qu’elles assurent une neutralité parfaite et là j’ai une pensée bien particulière pour Raja et sa méticulosité.


En effet, Raja prépare les éléments de son émission comme s’il s’agissait de préparer un examen important. Ceci explique en grande partie sa réussite. Et tant qu’on y est, il faut saluer la grande réussite de la «3e mi-temps» en cette fin de saison où aussi bien l’animatrice que ses pairs dans l’émission ont réussi à accaparer l’attention. De bon augure pour un avenir certainement meilleur.


Enfin, espérons que les responsables de ces émissions se débarrassent de la complaisance et oublient les relations intimes pour pouvoir présenter un produit meilleur. Et nul doute que nous avons les moyens humains et techniques pour le faire.


Avant de clore, tirons un grand coup de chapeau à Sihem, Najoua, Raja, sans oublier Rostom Cherif et vive le sport sur TV T7.


Mohamed Ali FERCHICHI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com