C.A. – DJOLIBA : Prudence – audace, la délicate équation





* Coupe de la CAF (1/8es aller-Acte 2) - Stade olympique d’El Menzah (19h00) - Direct TV T21


A l’instar de l’ESS, le CA, mis hors circuit de la Ligue des Champions, s’emploiera, dès ce tour de l’acte 2 de la Coupe de la CAF, à se retrouver une nouvelle raison d’être.


Et c’est loin d’être une partie de plaisir face au Djoliba.


C’est qu’en règle générale, les Maliens ne réussissent pas toujours aux Tunisiens. Cette assertion est à prendre d’autant plus au sérieux que ce Djoliba trône dans son championnat national où la compétition a atteint son rythme de croisière.


L’antagoniste des Clubistes est tellement redoutable qu’il mène la danse à 10 longueurs du second avec 45 points en 19 matches.


Les Troufions de Ben Chikha sont donc avertis. Assez courts sur le plan physique , leur dernier match remontant à celui de l’épilogue, face à l’ESZ, celui du sacre en fait, les Tunisiens compenseront, à coup sûr, cette lacune par la force de caractère des joueurs, leur mental de fer, cimenté par un public en or. Ce dernier a déjà annoncé la couleur dimanche dernier en venant massivement assister au match d’El Hilal. Pour tout dire, les Clubistes se trouvent face à une équation assez difficile à honorer, la prudence d’une part, s’agissant de ne pas encaisser, et l’audace pour prendre option.


Des choix réduits


Ceci dit, il n’y a pas que le côté physique qui préoccupe Ben Chikha. L’effectif à la disposition de l’Algérien s’est, en effet, rétréci comme une peau de chagrin, vu que seuls 17 joueurs sont sous sa coupe pour ce match.


Commençons par les absences, de marque faut-il le souligner, comme celles de Mouihbi, suspendu, Amri, blessé, Zitouni, Gharzoul et Pokong partis sous d’autres cieux, Hadhria et Ifa, appelés en E.N. juniors,  sans compter les non qualifiés, tels que Nçairi, Derbali, Melliti, Mâameri, Tchala... Par ricochet, tous les compartiments ont reçu un sacré bémol, notamment la défense.


Du coup, le poste de latéral droit devrait échoir à Hmem ou Aouadhi, celui de latéral gauche ne posant pas problème Ouerhani étant prêt pour le service. L’axe de la défense verrait, à l’occasion, la cohabitation de Bachtobji et Souissi, ce  dernier désertant son flanc droit, pour supplanter Gharzoul. Heureusement, que l’entrejeu gardera son trio de charme, à savoir Ouertani, Yahia et Sellami, auxquels Ghannem prêtera main forte. Sur le front de l’attaque, Dhaouadi et Ozagi sont les plus indiqués pour conférer au jeu offensif clubiste la percussion escomptée.


Formation probable:


Nefzi, Hmem, Bachbobji, Souissi, Ouerhani, Ouertani, Yahia, Ghannem, Sellami, Dhaouadi, Ozagi.


Wahid SMAOUI 




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com