LA REVUE DES MARCHES DU 15/07/2008





Le Tunindex en consolidation haussière … L'euro tout près de son record…


Au niveau international:


* zone – euro : L'euro repasse au-dessus de 1,60 dollar, tout près de son record… Porté par les inquiétudes liées au système financier américain, l'euro est repassé mardi au-dessus du seuil symbolique de 1,60 dollar pour la première fois depuis le 22 avril, séance au cours de laquelle il avait inscrit son plus haut historique face au billet vert. La monnaie unique est montée à 1,6008 dollar peu après 8h20 GMT. Le record du 22 avril est de 1,6018 dollar.


* USA-BOURSE : les marchés désormais dans le rouge… Les marchés d'actions américains - qui avaient ouvert la séance en nette hausse - ont progressivement perdu de leur avance au fur et à mesure de la matinée, pour finalement repasser dans le rouge. A la mi-séance, le Dow Jones lâche ainsi 0,4% à 11.051,8 points, tandis que le Nasdaq Composite abandonne 1,3% à 2209 points.


Les investisseurs redoutent que les mesures annoncées par la Réserve Fédérale et le Département du Trésor afin de soutenir les deux géants du financement hypothécaire, Fannie Mae et Freddie Mac, se révèlent finalement insuffisantes. "La crise du secteur immobilier va certainement se prolonger jusqu'à la mi-2009, ce qui pèsera sur les performances des deux groupes", prévient un spécialiste du secteur. "Mais le plus inquiétant, c'est que les segments qui sont aujourd'hui les plus solides sur le compartiment hypothécaire, comme le "prime", pourraient commencer à se détériorer si l'économie continuait de s'affaiblir", ajoute-t-il.


A la mi-journée, le titre Fannie Mae ne progressait que de 2,7%, tandis que Freddie Mac perdait carrément 3,2%.Les intervenants s'inquiètent également d'une potentielle dilution de leurs investissements, le Trésor ayant manifesté son intention de racheter des titres des deux groupes en cas de besoin. Anheuser-Busch, qui a progressé de presque 20% sur le mois écoulé, avance d'à peine 0,8% sur le NYSE, alors qu'InBev a annoncé dimanche la conclusion d'un accord de rapprochement avec le brasseur américain dans le cadre d'une transaction estimée à 52 milliards de dollars (environ 38 milliards d'euros).Yahoo! se replie de son côté de 4,6% après avoir rejeté, pendant le week-end, l'offre conjointe de Microsoft et de Carl Icahn pour un projet de restructuration qui inclurait l'acquisition de l'activité moteur de recherche du groupe par Microsoft.


* Zone euro – bourse : La Bourse de Paris repart à la baisse mardi matin, plombée par le secteur bancaire. Vers 9h20, l'indice CAC 40 était en baisse de 1,44% à 4.083,08 points, après avoir clôturé en hausse lundi. BNP Paribas reculait de 3,16%, Société générale de 3,09%. Crédit agricole perd 2,78% avant la tenue cette après-midi d'un conseil d'administration durant lequel le président et le directeur général pourraient présenter leurs démissions. Dexia (-5,39%) enregistre la plus forte baisse du CAC. Plus forte chute du SRD, Natixis perd 6,8%. Deuxième contributeur à la baisse du CAC 40, Total recule de 0,56% alors que les cours du pétrole se stabilisent autour de 145 euros. Le baril de brut léger américain s'échange en léger recul (-0,19%) à 144,92 euros.Les autres grandes places européennes sont également orientées à la baisse : Londres perd 1,12%, Francfort 1,53%. Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 cède 1,55% et l'EuroFirst 300 perd 1,35%. La Bourse de Tokyo a terminé en recul de 1,96%. La veille, le Dow Jones avait perdu 0,41%, le S&P 0,9% et le Nasdaq 1,17%. La Bourse de Tokyo a terminé en recul de 1,96%. La veille, le Dow Jones avait perdu 0,41%, le S&P 0,9% et le Nasdaq 1,17%.


* France : La Banque de France maintient sa prévision de croissance de 0,2% pour le deuxième trimestre dans son enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie publiée mardi, où elle fait par ailleurs état d'une nouvelle dégradation du climat des affaires.L'acquis de croissance pour 2008 à la fin du deuxième trimestre serait ainsi de 1,3%, selon la BdF, contre 1,5% dans l'enquête du mois de mai. L'Insee, dans sa note de conjoncture publiée le 20 juin, prévoit également une croissance de 0,2% au deuxième trimestre, et de 1,6% sur l'ensemble de l'année, alors que le gouvernement maintient son objectif d'un taux de croissance compris entre 1,7% et 2,0%.


* Pékin : La croissance chinoise atteint 10,4% au 1er semestre - La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Chine a atteint 10,4% au premier semestre par rapport aux six premiers mois de l'an dernier, apprend-on de deux sources informées des statistiques officielles. Au premier trimestre, la croissance de l'économie chinoise a été de 10,6%. Les sources n'avaient pas connaissance du chiffre du deuxième trimestre. Les économistes interrogés par Reuters anticipent en moyenne un chiffre de 10,4% mais le chiffre semestriel avancé par les sources suggère que celui de la période avril-juin pourrait être de 10,1% seulement. Les chiffres officiels seront publiés jeudi à 2h00 GMT. Les sources ont souligné que l'estimation provisoire dont ils disposaient était sujette à des révisions de dernière minutes, comme cela a déjà été le cas dans le passé. S'il était confirmé, le chiffre du premier semestre traduirait un début de décélération graduelle de la croissance chinoise, provoquée par le ralentissement des exportations et les mesures de resserrement du crédit. La croissance de l'année 2007 a été révisée à la hausse en avril, à 11,9% contre 11,4% annoncé initialement. Les autorités n'ont en revanche pas modifié le chiffre de 11,2% publié pour le seul quatrième trimestre de l'an dernier.


* New York : Le plan de sauvetage des deux géants américains du refinancement du crédit immobilier Fannie Mae et Freddie Mac n'ont pas réussi lundi à restaurer la confiance des marchés dont les inquiétudes sur la santé des banques se sont au contraire accrues. Les marchés boursiers en Asie et en Europe avaient dans un premier temps monté après l'annonce dimanche par le Trésor américain et la Réserve fédérale d'un plan de refinancement des deux organismes : ligne de crédit renforcée au-dessus de celle de 2,25 milliards de dollars en place jusqu'ici, recapitalisation possible par l'Etat et autorisation d'emprunter au taux accordé par la Réserve fédérale quand elle prête en direct aux banques. Mais les marchés se sont rapidement retournés et Wall Street a fini en baisse, les investisseurs estimant que les mesures annoncées seraient de peu d'utilité pour empêcher les pertes du secteur financier confronté à la chute du marché immobilier résidentiel et au ralentissement économique.


* Pétrole: Lehman Bothers anticipe une baisse des cours : Les stratégistes de Lehman Bothers disent anticiper une baisse des cours pétroliers sous l'effet d'un prochain repli de la demande mondiale en hydrocarbures. "Il est intéressant de constater que la demande aux Etats-Unis a été récemment pénalisée, avec une part du PIB consacrée au pétrole revenue à des niveaux proches de 1980", soulignent les analystes. Un tel niveau de dépense au début des années 1980 avait inauguré une phase sans précédent de croissance négative de la demande", rappellent-ils. Lehman fait remarquer que les chiffres de la balance commerciale américaine pour le mois de mai ont révélé que les importations de produits pétroliers avaient été affectées par la montée des cours du brut. Le bureau d'études ajoute que les prix du pétrole se sont encore appréciés depuis. Et s'il admet que les importations de produits pétroliers de la Chine n'ont cessé de grimper jusqu'en juin, Lehman fait valoir que leur niveau ne représente aujourd'hui qu'un tiers des importations de pétrole aux Etats-Unis. Dans ce contexte, Lehman décide d'abaisser sa recommandation sur le secteur pétrolier de "surpondérer" à "neutre" et d'accroître son exposition aux valeurs de l'assurance."Nous pensons que les marchés d'actions vont se redresser en général sous l'impulsion de la baisse des prix pétroliers, ce qui devrait permettre aux valeurs de l'assurance de surperformer", assurent les analystes.


* UPM : La Déclaration finale du sommet «Processus de Barcelone, de l'UPM» a été marquée par les propositions pratiques lancées par le président de la République, notamment la création d'un observatoire méditerranéen prévoyant la mise en place d'un mécanisme d'alerte rapide permettant d'assurer la coordination des efforts de toutes les parties et de favoriser une intervention efficace, en cas de besoin, pour lutter contre la pollution dans la Méditerranéenne et sa protection contre les différents incidents maritimes. La déclaration finale du sommet, qui a marqué le lancement de l'UPM, traduit la proposition du Président de la République à travers l'adoption d'un projet pour l'élimination de la pollution dans la Méditerranéenne, un des six projets figurant dans la Déclaration.  Ce projet illustre l'importance et la pertinence de la proposition présidentielle portant création d'une Agence méditerranéenne de protection de l'écosystème et du littoral qui sera chargée de la mission de coordonner entre tous les projets et initiatives qui s'insèrent dans le cadre de cette activité. 


Tunisie :


* Energie : nouvelle découverte de gaz dans le Sud… Selon TradeArabia News Service, la compagnie pétrolière autrichienne OMV a annoncé la découverte de gaz dans Jenein Sud, un permis dans la partie septentrionale du pays qu’elle explore en joint-venture avec l’Entreprise Tunisienne d’Activités Pétrolières (ETAP). Selon les résultats des tests, les réserves permettent de produire 3.500 barils par jour de condensat et 20.000 barils par jour de gaz. Cette découverte est la troisième en deux ans que fait OMV.


Au niveau monétaire, le volume global de refinancement (-527,4: à la date du 14/07/2008), qui matérialise une ponction des liquidités, estimée relativement importante, compte tenu du niveau d’activité et de la stabilité des prix.


Le Taux de Marché Monétaire (TMM) s’est situé à 5.13%, pour suggérer une détente sur les liquidités des agents.


Les avoirs en devises (au 14/07/2008) estimés à 134 jours d’importation, contre 141 jours l’année précédente à la même date, suggère un desserrement de la contrainte extérieure.


Sur le marché des changes, le taux de change du dinar (au 14/07/2008) s’est déprécié par rapport à l’euro et au dirham marocain, et il s’est apprécié par rapport au dollar américain, et au yen japonais.


A la BVMT : la séance s’est soldée par :


une balance des variations à la clôture de la séance: 19 titres à la hausse contre 14 valeurs à la baisse.


Les plus fortes quantités ont porté sur les titres


Résultat des cours, le Tunindex a clôturé la séance à  2 994,57  0,41%


On retiendra de la journée, notamment:


- Une légère détente sur les taux.


- La surliquidité des agents a mené la BCT à des ponctions des liquidités;


- Un marché boursier tiré par les forces d’achat, qui poussent le Tunindex à la consolidation haussière


Ramy JOUINI et Haithem GHARSALLI


Analystes PERSPECO :


Laboratoire EURO-MED. D’Analyses Economiques


www.perspeco.com




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com