Pour ou contre la séance unique ?





L’un de nos lecteurs vient de nous faire part de son opinion sur la séance unique. Une opinion assez particulière puisque M. Faouzi Loukal estime que notre tourisme réussit à participer à la richesse nationale en partie grâce à la séance unique !


Voilà comment : ‘‘Le tourisme est la première industrie en Tunisie, et chacun sait par la force des choses que les mois de juillet et août sont les plus rentables de toute l'année, surtout dans les stations balnéaires et les régions touristiques. Ces régions accusent une affluence populaire indescriptible, provenant de toute la République, entraînant une activité économique jamais égalée au courant de l'année. Cette situation engendre la création spontanée de petits métiers, combien bénéfiques pour le revenu national (ex : loyer de résidence d'été, ‘‘vendeurs de plages’’, glaciers, restaurateurs, produits de beauté et solaires, vendeurs de jasmin, parking pour les municipalités et j'en passe…)’’.


Par voie de conséquence, il pense que l'abolition de la séance unique ‘‘tuera’’ le tourisme local et fera perdre au revenu national des millions de dinars et que cela n'augmentera pas notre productivité. ‘‘En Europe occidentale, qui est composée de pays développés, les villes deviennent mortes au mois d'août, le mois des vacances; et cela ne porte pas atteinte à la productivité pour autant. Chaque environnement a ses propres spécificités, le nôtre a les siennes…’’, ajoute-t-il.


Un angle singulier mais non moins défendable, même si nous persistons à croire que pour la Tunisie la pratique de la séance unique reste intenable pour toutes sortes de raisons ; à commencer par le fait que la compétition mondiale (à laquelle nous avons fait le choix stratégique de nous joindre) nous impose, entre autres, une harmonisation totale du temps de travail.


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com