Les plus grands rêves des jeunes : De l’argent, beaucoup d’argent…





A priori, nos rêves sont tributaires de nos aspirations personnelles. En effet, chacun, selon ses propres besoins, s’adonne à des rêves spécifiques. Même les personnes les plus lucides et rationnelles! Cela dit, le rêve est un «ingrédient» de base dans la vie des jeunes. S’ils étaient en possession d’une baguette magique, que feraient justement les jeunes?


Tunis - Le Quotidien


Une adolescente rentre chez elle avec empressement. Elle court vers sa chambre. D’un seul geste, celle se débarrasse de ses baskets et de son sac. Elle vérifie que sa porte est bien verrouillée. Elle met des écouteurs sur ses oreilles et plonge sur son lit...Les bras derrière sa nuque et le regard figé, la jeune fille semble inquiète ou fatiguée... Mais peu de temps après, elle ferme les yeux... Un sourire se dessine, dès lors, sur son visage... Des heures durant, elle garde la même position... Dort-elle? Non !... Elle s’abandonne juste à la rêverie... En effet, à l’âge de l’adolescence, la majorité des jeunes se laissent aller volontiers aux rêves. Lorsqu’ils laissent leur imagination vagabonder, ils rompent par moments avec le monde réel. Les rêveries leur permettent d’atteindre la félicité. Ces rêves éveillées sont une composante essentielle pour les ados.


Ils les aident à embellir une réalité pas toujours  satisfaisante. Le fait d’avoir des pensées vagues et de se laisser guider par leur esprit imaginatif leur permet une certaine compensation. Dès lors,  ils se mettent à inventer un monde «parfait» qui leur procure une immense satisfaction. Ces jeunes se plongent dans un monde utopique et tissent un univers imaginaire où tout est beau. Quels sont justement les rêves les plus fous des jeunes?


Rania, élève, 15 ans, souhaite ardemment devenir une mannequin célèbre. Elle se met fréquemment à imaginer qu’elle couvre la Une des magazines... «Mon plus grand rêve, c’est de devenir mannequin. Je ferme les yeux et je m’imagine en train de mener une vie de star. Je me vois vraiment riche... Et je rêve souvent qu’un très beau prince me voit défiler sur un podium à Paris ou à Rome et qu’il tombe sitôt sous mon charme. Au bout de quelques jours, je le vois sonner à ma porte, un grand bouquet de fleurs à la main. Il s’agenouille devant moi pour me demander officiellement en mariage. Il sort de sa poche une très fine bague avec un immense diamant qui scintille... Mais là, je refuse son offre parce qu’il n’est pas musulman.. Et il m’aimerait tellement qu’il se convertirait à l’Islam... Quelques jours après, je me vois en robe de mariée assise sur un trône majestueux et ayant les plus somptueux des habits. Je me vois dans un immense château pour mener ma vie de  princesse. Je consacre  une grande pièce pour élever des chats. Et je me vois organiser de grandes œuvres de charité pour qu’il n’y ait plus de personnes pauvres dans le monde...», rêve-t-elle.


Malek, 16 ans, rêve également de devenir riche... très riche. «Si  j’avais une baguette magique dans la main, j’accélérais le temps pour me voir déjà dentiste. Je m’achèterai toute la zone de Boumhel parce que j’adore les paysages naturels, les montagnes et la verdure. Ensuite je construirai la plus belle et la plus vaste des villas avec un immense jardin avec pelouse et une piscine et je l’offrirai à ma mère. Je m’achèterai une très belle voiture. Ensuite je voyagerai à Paris, à Rome et à Londres pour faire du shopping. De retour, j’aiderai tous mes proches et je créerai une association pour la protection des animaux», dit-elle.


Hamza, élève, 16 ans, veut avoir une fortune inépuisable. «Lorsque je me mets à rêvasser, j’imagine toujours que je serais l’homme le plus riche au monde. Je rêve d’une fortune qui ne s’épuisera jamais. Ainsi je pourrais avoir tout ce dont je rêve: une immense villa au bord de la mer, une très jolie voiture, un projet très solide et une très belle épouse. Ensuite, je ferais en sorte de trouver une solution pour le réchauffement de la planète. Je ferais tout ce qu’il faut pour instaurer la paix dans le monde entier et je ferais en sorte qu’il n’y ait plus jamais de pauvreté et de famine», rêve-t-il.


Mohamed Ali, 18 ans, a des rêves très raisonnables. Le jeune homme ne veut pas devenir spécialement riche ou célèbre. Tout ce à quoi, il aspire, c’est de vivre à l’abri du besoin et de pouvoir rendre ses parents heureux. «Tout ce dont je rêve, c’est de pouvoir terminer brillamment mes études et d’avoir assez d’argent. Assez pour vivre  à  l’abri du besoin, pour subvenir aux besoins de ma famille et pour avoir un avenir serein. J’ai le sens de la frugalité et je crois que plus on devient riche, plus on risque de devenir  avide. Ce n’est point ce que je veux ! Je rêve juste d’avoir un travail, une maison, une voiture et assez d’argent pour que mes parents fassent le grand pèlerinage et pour que tous les membres de ma  famille soient à l’abri du besoin», dit-il.


Abir CHEMLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com