La fille indigne agresse père et mère !





Malgré leurs conditions tout juste moyennes, les parents en firent une enfant gâtée, ne lui refusant pratiquement rien, dans la mesure de leurs possibilités bien entendu. A l’arrivée, le résultat ne fut point reluisant avec une fille trop libérale!


Le Quotidien - Agences


Un père le plus souvent chômeur et une mère qui réalise de véritables acrobaties pour joindre les deux bouts, sans rechigner pour autant à la besogne puisqu’elle profitait de la moindre opportunité pour «arracher le sou».


En tout cas, leur fille unique n’avait pas à se plaindre, loin de là. c’était  la petite princesse, toute proportion gardée, de la famille, chouchoutée et dorlotée par tous. Ce qui explique que la jeune fille, encore enfant, n’avait aucune peine pour parvenir à ses fins et réaliser ses désirs, même les plus extravagants.


D’autres à sa place auraient certainement réussi dans la vie, mais elle n’a fait que rater tout ce qu’elle entreprenait. Sur le plan scolaire, tout d’abord, dans la mesure où elle n’a pu dépasser le cap de l’enseignement primaire.


Ses multiples tentatives sur le plan professionnel n’ont pas été fameuses non plus, d’où sa dépendance totale des siens, lesquels mettaient tout en œuvre pour la satisfaire. Mais elle devenait de plus en plus exigeante au fil des années, au point que ses demandes n’en finissaient plus, constituent un véritable fardeau pour ses pauvres géniteurs.


Le jour des faits justement, elle a sollicité  sa mère pour lui allouer une petite somme, mais devant le refus de cette dernière, ou plutôt son incapacité à la satisfaire, la fille allait perdre la boule et insulter tout bonnement sa génitrice, avant de la violenter dans une tentative de lui arracher la clé de la petite armoire où elle gardait quelques économies.


Le père, rentré au mauvais moment, aurait vainement essayé de la calmer, mais il eut droit à un coup sur la tête asséné par la fille en furie à l’aide d’un vieux tabouret !


Les parents vont logiquement  porter plainte, ayant  ras-le-bol des agissements de cette fille indigne. Mais devant la cour tous deux n’ont pu tenir jusqu’au bout, retirant leur plainte, permettant  ainsi à leur «fillette adorée» de rentrer avec eux...


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com