Khaled Souissi : «On saura se retrouver»






La rencontre amicale de mardi dernier face à la JSM Bejaïa est venue apparemment au mauvais moment, n’est-ce pas ?


Nullement, non ! Il ne s’agissait que d’un match-test où le résultat n’a pas d’importance. On ne cherche dans ce genre de confrontation que d’améliorer l’homogénéité du groupe et son rendement collectif.


 


Avouez, en tout cas, que la prestation de l’équipe n’a pas emballé le public !


Pas exactement. Disons simplement que malgré les consignes, on ne pouvait certainement pas s’empêcher de craindre les contacts, d’autant que l’effectif est décimé ces derniers temps par les absences forcées de certains éléments. Donc, une nouvelle indisponibilité ne pouvait que nuire au groupe dans les circonstances actuelles.


Enfin, n’oubliez pas que le staff technique tente plusieurs formules au cours d’une même rencontre afin de trouver la tactique idéale à prôner le jour de la confrontation face au Djoliba.


 


Dans ce cas, comment comptez-vous aborder la seconde manche face à Djoliba ?


Ce ne sera, certes, pas du gâteau, d’autant que l’adversaire est respectable et cherchera à réussir l’exploit, mais nous nous sommes bien préparés à tous les scénarios, tout en misant sur nos propres moyens pour nous imposer à Bamako même.


Je suis d’autant plus convaincu de la qualification, car l'équipe malienne ne nous est aucunement supérieure.


 


Mais cette équipe vous a contraints au nul à El Menzah ?


C’est vrai, mais c’était plutôt par notre faute, car nous avons raté notre sortie ce jour-là. Mais cette fois, nous sommes prévenus, et un homme averti en vaut deux. De toute façon, la réalité de ce match ne sera plus la même que celle de l’aller, dans ce sans que nous n’avons pas le choix. Vaincre, donc, ou mourir.


 


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com