LA REVUE DES MARCHES DU 30/07/2008 : Le Tunindex en petite poussée haussière… Le dollar se redresse fortement par rapport aux autres devises …






* Le brut WTI, qui avait brièvement enfoncé le support technique des 121 dollars, se retrouve à 121,6 dollars…


 


Au niveau des marchés, Le dollar se redresse fortement par rapport aux autres devises majeures, gagnant ainsi 0,7% par rapport au yen à 108,2 yens pour un euro, tandis que l'euro cède 0,8% face au billet vert à 1,561 dollar pour un euro. Par rapport au yen, l'euro reste globalement stable à 169,4 yens pour un euro. La monnaie américaine est portée par le brusque repli du cours du pétrole, qui perd ainsi 2,5% à 121,5 dollars le baril à New York, ainsi qu'un indice rassurant concernant la confiance du consommateur américain. L'indice du sentiment du consommateur du Conférence Board est ainsi ressorti à 51,9 en juillet, contre 51,0 au mois de juin. La composante sur la situation actuelle est restée pratiquement inchangée à 65,3 et le sous-indice des anticipations a progressé modérément à 43 en juillet, contre 41,4 points le mois précédent.


Sur les marchés européens, La Bourse de Paris reprend le chemin de la hausse à la faveur d'une clôture en hausse des marchés américains, du repli des cours du pétrole et de résultats globalement supérieurs aux attentes. A la mi-séance, le CAC 40 s'inscrit en hausse de 1,2% à 4371 points. Le vert fait également l'unanimité sur les autres places européennes où la meilleure performance revient à la place d'Amsterdam qui s'adjuge 1,7% et la plus faible progression est celle affichée par la Bourse de Milan qui s'adjuge 0,1%. Le repli des cours du pétrole, qui avait largement soutenu la tendance hier à Wall Street, se poursuit ce mercredi en Europe. Le baril de brut WTI, qui avait brièvement enfoncé le support technique des 121 dollars mardi, cote désormais 121,6 dollars, ce qui correspond à une baisse de près de 0,5%.


Au niveau économique les signaux alarmants s'accumulent pour la croissance, avec l'annonce mercredi du plus fort recul mensuel de la confiance économique depuis octobre 2001, juste après les attentats du World Trade Center, et un nouveau record d'inflation qui semble se profiler. L'indice de confiance économique, qui résume l'opinion des chefs d'entreprises et des consommateurs, a perdu 5,3 points comparé au mois de juin, à 89,5 points, selon une enquête publiée par la Commission européenne. C'est son plus bas niveau depuis mars 2003, soit un peu plus de cinq ans, et un recul plus fort que prévu: les analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient en moyenne sur un indice à 93 points. C'est une « horrible » perte de confiance, selon Howard Archer, économiste chez Global Insight, qui cite parmi les causes possibles la hausse des taux de la Banque centrale européenne (BCE) le mois dernier, qui a rendu le crédit plus cher, et les craintes d'un nouveau durcissement de la politique monétaire.


Enfin, l'indicateur du climat des affaires (BCI) dans la zone euro a chuté à - 0,21 en juillet, après 0,13 en juin, selon les résultats de l'étude mensuelle de la Commission Européenne. Cet indicateur est ainsi revenu sous la moyenne de long terme pour la première fois depuis septembre 2005.L'institution précise que chacune des cinq composantes de l'indice a reculé, mais que ce sont les perspectives de production et leurs évaluations des commandes qui se sont le plus dégradées.


A l’OMC, on déclare  « Nous avons raté l'occasion de forger le premier pacte inspiré du nouvel ordre mondial. Nous aurions tous été gagnants. Sans accord, nous perdons tous », estime le Commissaire européen au Commerce et négociateur de l'Union européenne à l'Organisation mondiale du commerce Peter Mandelson dans un entretien au "Monde" daté d’hier. Les négociations de l'OMC ont une nouvelle fois échoué en raison du désaccord entre les Etats-Unis, la Chine et l'Inde sur les importations agricoles. Les ultimes pourparlers menés mardi à Genève se sont soldés par une impasse. « C'est un revers pour l'ensemble du système commercial international plus important que les seules opportunités d'affaires perdues », souligne M. Mandelson. « Notre prospérité à tous dépend d'un système multilatéral fort, fondé sur des règles. Nous avions besoin d'un succès du cycle de Doha car l'économie mondiale est dans une situation incertaine ».


En Tunisie, et sous la houlette du ministère du Développement et de la Coopération internationale, l’Agence tunisienne de Coopération technique a organisé, le 24 juillet 2008, à la Maison de l’Entreprise, dans sa 13e édition,  la rencontre des experts et des coopérants tunisiens exerçant à l’étranger afin de débattre des mutations en cours dans le marché international de l’emploi, des meilleurs procédés pour rendre le séjour de notre diaspora, dans les pays hôtes, fructueux, valorisant pour les deux contractants et des préoccupations des uns et des autres concernant les éventuels retours définitifs et leurs implications socioprofessionnelles. Dans son allocution de bienvenue  M. Amor Jilani, Directeur Général de l’ATCT, a mis en exergue les performances de ses services dont les accords bilatéraux avec les différents pays du Golfe ont permis le placement actuellement de plus de 10.000 consultants et experts (issus principalement des milieux de l’éducation et de la santé) dans ces contrées, ce qui est de nature, insiste-t-il, à renforcer l’aura de la Tunisie sur la scène internationale, à raffermir les principaux axes de la coopération Sud-Sud et à alléger le marché local de l’emploi d’une pression de plus en plus vive des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur.


Sur le marché monétaire, le volume global de refinancement à (-863,4: à la date du 28/07/2008), tend  à maintenir le Taux de Marché Monétaire (TMM) à 5.13%, inchangé.


Enfin, sur le marché des changes, le dinar (au 28/07/2008) s’est déprécié par rapport au à l’euro et il s’est apprécié par rapport au dirham marocain, au yen japonais et au dollar américain.


Sur le marché des titres, à la BVMT: la séance d’hier 30 juillet 2008 s’est soldée par :


Une balance des variations à la clôture de la séance: 15 titres à la hausse dont notamment:


http://www.bvmt.com.tn/quotes/quote.jsp?code=210090 contre 13 valeurs à la baisse dont notamment:


Les plus fortes quantités ont porté sur les titres,  dont:


Au niveau des secteurs,


A la clôture, le Tunindex a consolidé sa position à 3 029,95  0,15%


On retiendra de la journée, notamment, une  légère stabilité  des taux, une liquidité des agents stabilisée pour un marché boursier qui poursuit sa reprise.


 


Ramy JOUINI


Analyste PERSPECO :


Laboratoire EURO-MED.


D’Analyses Economiques


www.perspeco.com




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com