Banques: L’UIB renouera avec les bénéfices à partir de 2010






Tunis—Le Quotidien


La communication financière de l’Union Internationale des Banques (UIB), tenue mardi dernier à Tunis, a été une occasion pour confirmer la détermination du management de la banque à dépasser définitivement sa situation difficile et renouer avec les bénéfices.


En présence des intermédiaires en bourse, MM. Bernard David, président du conseil d’administration de l’UIB, et Kamel Néji, son directeur général, ont présenté l’état actuel de la banque, ainsi que ses perspectives d’évolution au cours des prochaines années.


Le management a annoncé, au cours de cette rencontre, la création à partir du mois de septembre prochain d’une nouvelle ligne de métiers « banque d’affaires » au sein de la banque, dont la principale mission serait d’assister les entreprises tunisiennes, notamment en matière de conseils…


La création de cette ligne de métiers s’inscrit dans le cadre du business-plan mis en place pour renforcer la position de la banque sur le marché des particuliers et des PME, et diversifier ses produits.


Ce plan, qui s’étale sur quatre ans de 2008 à 2012, englobe également une augmentation du capital de la banque à raison de 90 millions de dinars pour le porter à 196 millions de dinars, et ce, afin de renforcer ses fonds propres. La banque procédera, en outre à l’émission d’un emprunt subordonné d’une valeur de 80 millions de dinars, qui sera souscrit totalement par le partenaire français la Société Générale.


M. Kamel Néji a précisé, dans son intervention, que l’UIB est passée par une situation difficile au cours des exercices derniers, malgré ses acquis. Il a expliqué que cette situation est due à plusieurs facteurs, en particulier une mauvaise gouvernance et un modèle économique insuffisamment développé, ainsi que l’absence d’une culture de gestion du risque…


Cette situation a été caractérisée par la régression de 4,07% du chiffre d’affaires consolidé de la banque en 2007, qui s’est arrêté à 118,061 millions de dinars. De même le PNB de la banque est passé de 74,371 millions de dinars en 2006 à 68,813 millions de dinars en 2007, soit une baisse de 7,47%. Le résultat net de la banque a été aussi déficitaire de 178, 683 millions de dinars en 2007.


Selon M. Néji, la banque s’est fixée de nouveaux objectifs pour pallier à ses faiblesses. Il s’agit, entre autres, de mettre à niveau ses structures, améliorer sa compétitivité, et assurer sa mise en conformité aux normes prudentielles…


Le directeur général de l’UIB a, par ailleurs, affirmé que la banque retrouvera son équilibre à partir de 2009, alors qu’elle renouera avec les bénéfices au terme de l’exercice 2010 qui sera bénéficiaire de 16 millions de dinars selon les prévisions des responsables de la banque.


Et de mentionner que l’UIB essaiera de tirer profit d’un réel potentiel de développement, qui existe encore sur le marché tunisien, pour augmenter ses parts de marché à 8% à l’horizon 2012.


 

Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com