Les dérives de la séance unique !






L’un de nos lecteurs vient de nous faire part de son profond ressentiment vis-à-vis de la séance unique qui, il le rappelle, va être prolongée cette année au mois de septembre à cause du ramadan, plongeant l’économie tunisienne dans une léthargie de 3 mois où les entreprises ne travaillent que 6 heures par jour au lieu de 8 heures.


Les administrations au service du public comme la CNSS, CNAM, CNRPS… ouvrent leur caisse de 7h30 à 12h ! C’est écrit en gros caractères sur les caisses. Un gros 4h30 de travail !  De quoi dormir tout l'après-midi de fatigue !


M. SBA s’insurge contre cette pratique qui affecte le rendement et la rentabilité et pèse lourdement sur le budget des entreprises et tient à nous rappeler qu’il faut s’interroger sur les raisons qui poussent les multinationales opérant en Tunisie à ignorer superbement la séance unique.


Car, vous le savez sans doute, les multinationales (Tunisiana, Huawei, Ericsson, Alcatel…), les centres d’appels (Stream, Owliance, Sell By…), les SSII exportatrices (BFI, Business Decision…) sont obligées de travailler une double séance pour faire face aux besoins de leurs clients.


Vous le savez aussi, la Tunisie perd des points de croissance chaque année à cause de cette mi-temps. Et c’est bien dommage car ces points deviennent de plus en plus précieux au moment où notre budget de l’Etat est mis à très rude épreuve par la hausse astronomique des prix du brut et des matières premières.


 


Manoubi AKROUT

manoubi.akrout@planet.tn


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com