Alkimia : Un exercice 2008 difficile, mais bien meilleur que 2007






Les exercices se suivent et se ressemblent pour la société Alkimia qui souffre toujours d’une conjoncture difficile, en particulier de la flambée continue des prix et de la demande des matières premières, même si certains signes d’amélioration apparaissent.


 


Tunis – Le Quotidien


Fidèle à ses traditions de transparence, M. Ali Ben Ali, président-directeur général de la société Alkimia, s’est réuni, hier au siège de l’AIB, avec les intermédiaires en bourse dans le cadre de la communication financière de la société.


Avec toute sa franchise habituelle, M. Ben Ali a présenté la situation actuelle difficile de la société, et a expliqué les principaux facteurs à l’origine de cette situation, notamment la demande encore croissante et les prix en évolution continue des matières premières.


Tout comme les années précédentes, le management d’Alkimia s’attend à une année 2008 difficile, même si la société a connu une augmentation de sa production et aussi de ses ventes.


Ces difficultés trouvent leurs origines, selon M. Ben Ali, en plusieurs facteurs outre la flambée des prix, en particulier l’influence des éléments géopolitiques sur l’activité de la société à l’export…


M. Ali Ben Ali a souligné, par ailleurs, que les produits d’exploitation de la société sont passés de 53,764 millions de dinars en juin 2007 à 116,269 millions de dinars en juin 2008. Et d’expliquer, dans ce contexte, que le prix de la tonne de l’acide phosphorique est passé de 492 dollars en décembre 2007, à 1965 dollars en juin 2008 et 2330 dollars en juillet dernier.


Les prix du STPP ont, ainsi, enregistré des augmentations importantes résultant de la répercussion de celles des prix des matières premières principales. Ces augmentations ont aggravé la situation pour la société Alkimia d’autant que certains fabricants de détergents, clients de la société, ont entamé des lignes de production sans STPP.


Cependant, M. Ben Ali a noté que malgré ces difficultés le premier semestre de l’année en cours a été nettement meilleur par rapport à celui de l’année dernière, puisque la société a réussi à accroître sa production et aussi ses ventes qui ont atteint 70 929,650 tonnes au terme de ce premier semestre contre 64 172,700 au 30 juin 2007.


Le PDG d’Alkimia s’est montré optimiste pour l’ensemble de l’exercice 2008, qui devrait être bien meilleur «sauf en cas d’accidents». Il n’a pas caché, toutefois, ses craintes quant aux risques d’une aggravation de la situation surtout avec les conflits géopolitiques figurant encore dans la région du Moyen Orient, notamment en Iran, un des principaux marchés pour la société.


 

Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com