Identité en péril






Au moment où le président palestinien Mahmoud Abbas et le premier ministre israélien se rencontrent à Al Qods pour essayer de relancer les négociations en vue d’aboutir à un accord de paix avant la fin de l’année et le départ à la retraite du président américain, les autorités israéliennes viennent de prendre une curieuse décision mais ô combien significative. Elles ont décidé de convertir un cimetière partagé entre musulmans et chrétiens en une unité d’élevage de bovins. L’information n’a pas été rapportée par la presse occidentale mais par certaines chaînes satellitaires qui ont montré, images à l’appui, la profanation des lieux.


La question peut être considérée par certains comme bénigne mais elle met en exergue une volonté délibérée et systématique de la destruction de l’identité, de la mémoire et des valeurs de tout un peuple d’une manière on ne peut plus sournoise. Une décision qui en dit long sur la détermination des autorités de l’occupation de tout mettre en œuvre déloger tout un peuple et l’extirper de son territoire par les moyens les plus machiavéliques.


Il ne s’agit pas de la première action de ce genre. L’histoire de cette entité intruse dans la région, qui plus est sans foi ni loi, foisonne d’exemples de ce genre. Que de colonies de peuplement « légales » ont été bâties sur les dernières demeures des autochtones entre autres à Haïfa. De nombreux cimetières et mosquées ont été convertis depuis 1948 en de salles de fêtes, en bars et en discothèques. Il ne s’agit point d’une décision prise au hasard mais d’un choix délibéré qui s’inscrit dans le cadre d’un programme mûrement réfléchi mais jamais avoué.


Quel rôle pourrait avoir une entité semblable dans le nouvel espace méditerranéen prôné par le président français si elle ne respecte pas les règles élémentaires du voisinage et des lieux universellement sacrés ?


En agissant de la sorte, l’Etat hébreu compromet à bon escient les chances de paix et renvoie aux calendes grecques les quelques espoirs de règlement définitif du conflit le plus épineux de l’histoire.

Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com