Transfert de Chermiti: La Chabiba certes bénéficiaire, mais flouée






L’annonce de la surprenante modalité du transfert de l’enfant du club, Amine Chermiti devenu étoilé depuis deux ans, vers le club allemand de Hertha Berlin, a constitué l’événement majeur dans la ville aghlabide, le week-end dernier.


La surprise était énorme et la déception des plus terribles. L’information a circulé très rapidement provoquant une grogne au sein de la population sportive kairouanaise qui a même «exigé» l’annulation pure et simple du match amical programmé dimanche dernier à Kairouan entre le JSK et l’ESS ! (mais la sagesse l’a emporté et le match s’est déroulé comme convenu et s’est terminé sur le score de 1-1: but de Claude Condo).


Stupeur, consternation sur les visages et plusieurs interrogations de la part des supporters kairouanais: Pourquoi s’est-on efforcé du côté de l’Etoile à trouver une formule pour priver la JSK ou réduire le montant lui revenant de la transaction du transfert de A. Chermiti ? Pourquoi cet acharnement de l’administration sahélienne et toute cette «gymnastique» et ces tentatives (vaines) qui ne peuvent que provoquer des polémiques qui ne profitent à personne ?


N’était-il pas plus sage et plus correct de fignoler le transfert dans les règles de l’art et dans la transparence la plus absolue comme le souhaitaient d’ailleurs les Allemands depuis des mois ? Pourquoi cette vente déguisée en prêt et ce fractionnement du paiement du montant de la transaction ?


Toutes ces questions torturent les sportifs kairouanais, mais ne les démobilisent pas. Ils sont rassurés, de source bien informée, qu’ils n’ont pas à en avoir des craintes et que les droits du club sont préservés. La forme du transfert importe peu et il n’y a pas lieu de s’embarquer sur des interprétations. La JSK percevra sa part de la transaction (15%) prévue contractuellement lors du passage du Kairouanais Amine Chermiti à l’ESS en juillet 2006, ainsi que les  5% relatifs à la prime de formation. C’est plutôt au niveau du montant à percevoir que la JSK sera lésée puisqu’il sera très en-deçà du chiffre de 750.000 initialement prévu et qui aurait été le sien sans cette «histoire» de prêt qui porte un mauvais coup (financier) à la JSK.


 

Hichem NSIR


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com