Pakistan : Musharraf prêt à faire face à la destitution






Le Quotidien-Agences


Le président pakistanais Pervez  Musharraf est prêt à faire face à la destitution, une initiative  qui pourrait être prise par une coalition au pouvoir, a rapporté hier la chaîne de télévision Dawan News. 


La motion (sur la destitution de Musharraf) sera vouée à  l'échec au Parlement, si la coalition décide de destituer le  président, a souligné le dirigeant de la Ligue des musulmans du  Pakistan-Quaid (PML-Q) pro-Musharraf, Pervaiz Elahi, cité par la  chaîne de télévision. 


 "Le président ne démissionnera pas face aux tactiques de la  coalition au pouvoir", a-t-il dit. 


Elahi qui est aussi le dirigeant du groupe parlementaire de  l'opposition dans l'Assemblée nationale, a affirmé que le PML-Q  continuerait à soutenir Musharraf et à le défendre contre toute tentative de destitution. 


De l'autre côté, les dirigeants du Parti du peuple du Pakistan  (PPP) et de la Ligue des musulmans du Paksitan-Nawaz (PML-N) se  sont réunis hier dans la Maison Zardari pour des discussions  décisives sur la destitution de Musharraf et la réhabilitation  des juges de la Cour suprême suspendus en novembre dernier par ce  dernier avant les élections générales. 


Musharraf a, par ailleurs indiqué qu’il se rendra finalement à Pékin pour l'ouverture des jeux Olympiques après que le gouvernement eut annoncé l'annulation de cette visite après les rumeurs sur sa destitution.


Le président Musharraf "se rend en Chine demain (jeudi)", a confirmé un haut fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères.


Pourtant, le porte-parole de la diplomatie pakistanaise, Mohammad Sadiq, avait annoncé dans la matinée que "le gouvernement chinois avait été informé que le président (Musharraf) ne serait pas en mesure d'assister à la cérémonie d'ouverture des JO à Pékin".

"Je ne peux pas immédiatement vous en fournir la raison", avait-il assuré.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com