A travers les régions






* Monastir : Aquaculture


 


Une expérience d’élevage  de la daurade et du loup se poursuit au large de Monastir depuis le mois de mai 2008. Ce projet consiste en l’élevage de 3 millions d’alevins de daurade et de loup dans des cages flottantes installées sur 20 hectares.


La capacité de ces cages varie de 45 à 55 tonnes la cage.


La production prévue en mai 2009 devrait atteindre 900 tonnes dont 70% destinés à l’exportation vers des marchés européens.


Dans une deuxième étape, l’on procédera à la mise en place d’une closerie et de bassins pour le pré-grossissement des alevins, a déclaré M. Majdi Lahmar, directeur exécutif du projet. Ceci devrait contribuer à la création de 15 nouveaux emplois dont 4 au profit des diplômés du supérieur.


L’équipe du projet travaille en étroite collaboration avec des spécialistes tunisiens et italiens et compte signer, dans quelques jours, une convention d’assistance sanitaire et technique avec l’Institut national des sciences et technologies de la mer (section Monastir).


La filière sera bientôt consolidée, dans la région par l’entrée en exploitation d’autres projets similaires à Bekalta et Monastir.


 


* Sousse : Chantier international de bénévolat


 


Sousse abrite du 4 au 16 août  un chantier international de bénévolat organisé par le Bureau régional de l’Association tunisienne du bénévolat avec la participation de jeunes de Tunisie, Maroc, Egypte, France et Espagne.


Au programme de la manifestation, des travaux d’entretien et de maintenance d’une aire de jeux pour enfants, la réalisation de fresques et la plantation d’arbres ornementaux.


L’organisation de telles manifestations en collaboration avec des pays frères et amis est devenue une tradition pour le Bureau régional du travail bénévolat qui a reçu  en 2008, le prix du Président de la République pour la protection de la nature et de l’environnement.


 


* Tataouine : Construction de deux barrages collinaires


 


Les travaux de construction de deux barrages collinaires respectivement à Ksar Ouled Debab et Ras El Ouedi (Tataouine) ont démarré, pour un coût global de plus de 5 millions de dinars. Ces deux ouvrages hydrauliques, les premiers du genre dans la région, seront fin prêts dans deux ans. Ils devront permettre de maîtriser l’écoulement d’eau de l’Oued Tataouine, d’alimenter la nappe d’eau souterraine et de renforcer le secteur agricole. Ils visent, également à protéger la région des inondations.

D’une capacité de stockage de 4 millions de mètres cubes, les bassins versants des deux ouvrages totalisent 185 km2. Ils devront mobiliser des quantités d’eau de ruissellement d’une moyenne annuelle estimée à 1 million 680 mille mètres cubes.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com