Vie des partis et des organisations






* Remous chez les Démocrates Socialistes


 


Décidément, le Mouvement des Démocrates Socialistes semble être frappé à jamais par la malédiction des dissensions. A quelques jours du congrès prévu du 12 au 14 août, plusieurs candidats au poste de secrétaire général, au Bureau Politique  et au Conseil national contestent d’ores et déjà l’illégitimité de la désignation des congressistes. Selon eux, plusieurs sections régionales, dont notamment ceux du gouvernorat de Nabeul, fief traditionnel des courants proches de Taïeb Mohsni et de l’ancien secrétaire général du Mouvement Mohamed Moâda, n’ont pas été renouvelées. Ces contestations risquent de prendre de l’ampleur et de provoquer une nouvelle scission lors du congrès qui sera «  électoral »  et non pas consensuel comme celui tenu en 2004.


 


* L’UPM en débat Chez les Verts 


 


Le Parti des Verts pour le Progrès a organisé récemment une conférence-débat sur le  thème «La Méditerranée et l’Union: les défis et les attentes». Plusieurs journalistes et intellectuels ont évoqué à cette occasion les insuffisances du processus de Barcelone et des enjeux inavoués du projet initié par le président français Nicolas Sarkozy, notamment la normalisation avec Israël.


 


* Congrès des Etudiants du RCD


 


Le congrès de l’organisation des Etudiants du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD) se tiendra les 9 et 10 août sous la devise «Les étudiants du RCD tiennent à relever les défis». Un slogan presque identique à celui du congrès du parti tenu récemment.


 


* Elections chez les architectes


 


L’Ordre national des architectes tunisiens tiendra son assemblée » générale élective le 23 août à Tunis. A l’ordre du jour, le renouvellement des instances dirigeantes : bureau du conseil de l’ordre, président de l’Ordre et les membres du comité de discipline.


 


* Bouchiha candidat à la prochaine présidentielle?


 


Le secrétaire général du Parti de l’Unité Populaire, Mohamed Bouchiha, envisage, selon des sources proches du Bureau Politique de cette formation d’opposition modérée,  de présenter sa candidature à la présidence de la République en 2009.


M. Bouchiha avait déjà participé au scrutin présidentiel de 2004. Il avait obtenu le meilleur score parmi les trois candidats de l’opposition en l’occurrence 3,78% des voix.


A l’annonce des résultats, Mohamed Bouchiha s’était déclaré «satisfait» de son score et avait fait état d’une «campagne correcte» et d’une «neutralité claire» de l’administration.


 


* Une cinquantaine de députés pour l’opposition en 2009


 


Une cinquantaine de sièges à la Chambre des députés seraient réservés à l’opposition lors des élections législatives prévues en 2009. L’objectif est d’élargir la participation des diverses tendances politiques à la vie publique. Ce chiffre n’empêchera pas toutefois le Rassemblement Constitutionnel Démocratique de préserver une majorité écrasante au sein du parement.                                                                    


 

W.K


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com