Banques : La Banque Centrale soutient l’UIB pour sa relance






Soucieuse de garantir tous les moyens et les outils permettant le renforcement du développement des banques tunisiennes, la Banque Centrale de Tunisie (BCT) semble déterminée à assister l’Union Internationale des Banques (UIB) pour réussir son plan de restructuration.


 


Tunis – Le Quotidien


Quelques jours après la tenue de sa communication financière, placée en particulier sur le plan de restructuration de la banque, M. Bernard David, président du conseil d’administration de la banque a été reçu, vendredi dernier, par M. Taoufik Baccar, gouverneur de la BCT.


L’entretien a porté essentiellement sur ce même plan, ainsi que les  moyens de réussir les objectifs placés pour ce plan, notamment la relance de l’UIB et l’amélioration de son positionnement parmi les banques tunisiennes. 


M. Baccar a souligné, à cette occasion, l’inscription de l’opération de restructuration de l’UIB dans le cadre du programme national pour la modernisation de secteur bancaire et la consolidation de ses assises financières. Il a, également, mis en exergue les récentes mesures prises afin de garantir la relance de l’UIB à travers un meilleur positionnement sur le marché national et la diversification de ses activités et services.


Le plan d’action de la banque pour la prochaine phase s’articulera, essentiellement, autour de l’augmentation de 90 millions de dinars de son capital (70 MD sous forme d’augmentation de capital et 20 MD sous forme de certificats d'investissements). Lequel capital sera porté à 196 millions de dinars contre 106 millions de dinars actuellement.


Ce plan d’action prévoit, aussi, l'émission d'un emprunt subordonné, à long terme et assorti des conditions favorables, d'une valeur de 80 millions de dinars souscrite totalement par le groupe français « Société Générale ».


M. Baccar a insisté, par ailleurs, sur l’importance d’accompagner la restructuration financière de la banque par des programmes lui garantissant un meilleur positionnement sur le marché tunisien, la consolidation de la qualité des services et le renforcement de sa participation dans l’économie nationale. Ceci, préconise-t-il, passera par la consolidation de sa focalisation sur la clientèle et le renforcement du positionnement de l’UIB dans le domaine du commerce international en s’appuyant sur le lancement d’une nouvelle ligne de métier « Banque d’Affaires ».


Pour sa part, M. Bernard David a affirmé que ces dernières mesures reflètent  le rang qu’occupe la Tunisie grâce à la réussite de ses réalisations reconnues, d’ailleurs, par la communauté internationale. Ce sont ces réalisations, dit-il, qui ont incité la Société Générale à postuler pour devenir actionnaire de l’UIB, dans un premier temps, et, ensuite, à réaliser un effort financier dans le cadre de cette augmentation du capital. Des actions attestant de la confiance renouvelée qu’accorde la partie française à la Tunisie en général et au secteur bancaire en particulier. Et de préciser que la qualité des relations entre la Société Générale et les autorités monétaires tunisiennes a permis de rapprocher les points de vue tout en permettant un travail collégial ayant pour but de garantir la continuité de l’activité de l’UIB, d’une part,  et la restructuration et la mise à niveau de la banque d’autre part.


 


M.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com