S.T.- J.S.(1-1) : Les Stadistes ratent le coche






Ce fut réellement un match de début de saison, mais il ne fut pas sans enseignements, surtout pour le coach stadiste qui a mal géré son potentiel humain. Le partage des points frustre beaucoup plus les Stadistes, mais les Jendoubiens ont eu également du mérite.


 


Le ST s’est présenté avec un 4-4-2 mal approprié puisque pas moins de trois pivots récupérateurs (Korbi, Mabrouk et Cherni) formaient l’entrejeu et seul Hamed a évolué juste derrière les attaquants. C’était comme s’il s’agissait de livrer un match difficile en déplacement alors que l’équipe avait plus besoin d’atouts offensifs. En face, JS a adopté la tactique qu’il fallait au vu de ses moyens et le 4-5-1 a permis de bloquer l’adversaire au milieu et limiter son danger devant.


 


Changements inappropriés


On a mis beaucoup de temps à attendre les premières véritables alertes et le premier quart d’heure a été plutôt ennuyeux. Au ST, Selliti et Bellarbi étaient obligés de revenir derrière pour amorcer leurs percées alors que Zaâlani et Haj Kacem n’ont pas beaucoup contribué au jeu offensif, car avec le 4-4-2 ils avaient du boulot derrière. C’est ce déséquilibre qui a empêché les Stadistes d’être très dangereux malgré la vivacité des deux attaquants. A l’entrejeu, la créativité a fait défaut et il ne fallait pas plus que ça pour bloquer la manœuvre offensive. Les hommes de Tarak Thabet ont misé sur le bloc et le contre avec les balles distillées par l’inusable Laâbidi, auteur d’une bonne sortie.


Le match a pris des couleurs à la reprise, surtout après le penalty réussi par Selliti. On pensait que le ST va être finalement libéré après ce but, mais les changements effectués avec la sortie du seul milieu offensif et son remplacement par un autre… récupérateur, Sghaïer, n’ont pas arrangé les choses. Jendouba Sport, sans fournir une excellente prestation et sans arriver à dominer, a fait l’essentiel en égalisant à un bon moment du match par Mezni. Le score va en rester là mais le ST aurait pu bénéficier d’au moins un autre penalty suite à une faute de main très évidente d’un défenseur jendoubien.


En somme, ce fut un match très utile aux deux entraîneurs en attendant mieux lors des prochains rendez-vous. Haythem Zaâlani est d’ailleurs du même avis: «Nous ne sommes pas encore très compétitifs et nous saurons rectifier le tir la prochaine fois en prenant conscience de ce qui nous a manqué aujourd’hui». Ça résume tout…


 

Kamel ZAÏEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com