M’nihla : Lorsque des soûlards s’entre-tuent !






Tunis-Le Quotidien


Le tribunal de première instance de Tunis examinera prochainement une affaire dont le principal protagoniste est un homme âgé d’une cinquantaine d’années, accusé d’avoir balafré le visage de l’un de ses amis.


Les faits de cette affaire remontent au début du mois. Trois soûlards originaires de la localité de M’nihla (Tunis-Ouest) ont décidé, en effet, d’organiser une beuverie. Après s’être approvisionnés en vin, ils ont choisi une forêt où ils se sont installés tranquillement avant de se mettre à trinquer.


Et voilà qu’après trois heures de beuverie, les trois ivrognes ont décidé d’envoyer l’un d’entre eux chercher du vin. Coup de théâtre, la victime refusa de payer sa part. Une attitude qui a provoqué la colère de l’accusé, qui s’est jeté sur lui tentant de lui tirer l’argent de ses poches par la force.


Eclata, alors, une altercation qui ne tarda pas à se transformer en une violente bagarre. Dans la foulée, l’accusé ramassa un couteau avant d’asséner un coup au niveau du visage de son rival.


Grièvement blessée, la victime ramassa, pour autant, son courage à deux mains avant de se rendre dans le premier dispensaire où elle a reçu les soins nécessaires. Comme le veut la procédure, les agents de l’ordre ont été informés avant d’intervenir pour arrêter l’agresseur.


Inculpé de coups et blessures et usage d’une arme blanche, l’accusé a été mis en détention en attendant d’être traduit prochainement en justice.


 

H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com