Le pétrole finit la semaine à portée des 110 dollars






Le Quotidien – Agences


Les prix du pétrole ont de nouveau reculé vendredi à New York, approchant le seuil de 110 dollars le baril, plombés par la hausse du dollar et la révision à la baisse des perspectives de demande par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre a terminé à 113,77 dollars, en baisse de 1,24 dollar par rapport à son cours de clôture jeudi. En séance, il est tombé à 111,34 dollars.


A Londres, le baril de pétrole Brent pour livraison en septembre a perdu 9 cents, à 112,55 dollars. Il a touché 110,31 dollars en séance.


Le baril de brut ne s'est plus échangé sous les 110 dollars depuis le 2 mai.


"Il semble que le pétrole se dirige vers un prix à deux chiffres", a estimé Phil Flynn, d'Alaron Trading.


"Les investisseurs sont de plus en plus préoccupés du niveau du dollar, alors qu'il apparaît de plus en plus évident que le pétrole est entré dans une phase de consolidation", a expliqué Mike Fitzpatrick, de MF Global.


Le dollar a de nouveau fortement progressé vendredi face aux principales devises, passant sous le seuil de 1,47 dollar pour un euro.

La hausse de la monnaie américaine rend moins attractif l'or noir, vendu en dollar, pour les investisseurs étrangers.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com