H. Al Houdoud – C.A.: Une belle carte à jouer






* Coupe de la CAF (Phase des poules - 1ère J.) - Stade d’Alexandrie (16h00) - Direct TV ART Sport



A Alexandrie, les Clubistes aborderont une nouvelle aventure sur la route menant vers la consécration en cette Coupe de la CAF qui constitue le premier objectif à atteindre par Abdelhak Ben Chikha et ses protégés lors de la saison en cours.


 


Un premier pas donc à franchir, sachant que cette rencontre inaugurale de la phase des poules revêt un intérêt particulier, essentiellement sur le plan moral. Ce qui explique que les Clubistes ont mené ces derniers jours une préparation sérieuse et tout à fait minutieuse afin de garantir toutes les garanties nécessaires.


D’ailleurs, la première rencontre en championnat, disputée une semaine plus tôt à Sousse, aurait permis entre autres au staff technique de procéder à une répétition générale en préambule à la chaude empoignade de tout à l’heure dans le ville du légendaire Alexandre le Grand. Il est évident, certes, que chaque match a sa propre vérité, mais les Rouge et Blanc sont appelés à jouer un match tactique en premier lieu. Partant de là, on peut par ailleurs soutenir que les Clubistes ont gagné en maturité depuis quelque temps.


Le CA a prouvé en outre qu’il sait désormais voyager et ramener des résultats probants, au point d’arracher une qualification chez l’adversaire. Car, hormis la débâcle essuyée face à Enyemba, les protégés de Abdelhak Ben Chikha s’en sont sortis à leur avantage, du moins aux moindres frais.


Certes, on ne peut occulter les difficultés et toutes sortes de contrariétés qui surgissent à chaque fois que les gars de Bab Jedid abordent la compétition continentale, et on ne regrettera, de ce fait, jamais assez les absences de certains titulaires pour différentes raisons, mais soyons sûrs qu’ils tireront certainement leur force de cet acharnement du mauvais sort afin de relever le défi et tenter de vaincre dans l’adversité.


Vaincre ! Ce sera, à n’en pas douter, le mot d’ordre de notre représentant au cours de ce périple égyptien face à un adversaire respectable. Ce n’est certes pas un foudre de guerre, mais il ne s’agit pas d’un navet non plus. Ce qui explique que les  Clubistes n’ont apparemment rien laissé au hasard.


Le staff technique a soumis le groupe dont il dispose pour cette confrontation à un travail spécifique tout en accordant une importance particulière aux balles arrêtées qui peuvent s’avérer décisives dans ce genre de rencontre, d’autant que Sellami et Melliti ont les qualités requises pour tirer profit de certaines situations.


 


Quelle formation ?


S’il est vrai que les Clubistes seront privés de quelques titulaires à l’occasion de cette confrontation à savoir Wissem Yahia, Youssef Mouihbi, Bilel El Ifa, suspendus par la CAF, ainsi que de Mandomo Alexis, retenu en sélection, sans compter Vincent Tchala, non qualifié, il n’en demeure pas moins que Ben Chikha pourrait présenter une formation équilibrée.


C’est ainsi qu’on retrouvera sûrement Khaled Souissi, Mohamed Bachtobji, Abdelmoneem Derbali et Hamdi Ouerhani qui constitueront le rempart à dresser devant Adel Nefzi.


Quant à l’entrejeu, il sera vraisemblablement animé par Karim Aoudahi, Lassaâd Ouertani, Khaled Melliti et Oussama Sellami. Une ligne médiane dont le rôle sera prépondérant puisque son influence sur le jeu de l’équipe est des plus importantes.


La manœuvre offensive sera cependant confiée à Zouheir Dhaouadi et Junior Ozagi, à moins que le technicien clubiste ne lui préfère Borhène Ghannem.


En tout état de cause, les Clubistes auront une belle carte à jouer pour entamer cette nouvelle aventure dans de bonnes conditions, en tout cas animés d’une ambition farouche de réussir leur pari…


 


Mansour AMARA


 


________________________


 


* L’adversaire : De l’ambition à en revendre…


 


Après de brèves apparitions parmi l’élite, Haras Al Houdoud a fini par se stabiliser depuis quelques années pour se mêler au groupe de tête depuis deux saisons. La quatrième place décrochée au terme de la saison 2006-2007, derrière les trois grands, Al Ahly, Ezzamalek et Ismaïly fut ainsi accueillie triomphalement par les responsables et les supporters.


C’est d’ailleurs sa meilleure performance, ce qui lui a permis de prendre part à la coupe de la CAF, compétition dans laquelle il s’est particulièrement distingué pour franchir les premiers tours, avant d’épingler à son tableau de chasse les Sud-Africains de Sundowns qu’il a dominés nettement à Alexandrie (2-0).


Or, pour cette nouvelle saison, Haras Al Houdoud semble piétiner puisqu’il n’a pu récolter en deux journées disputées en l’espace de cinq jours qu’un seul point. Il a en effet commencé par céder devant Petro-jet (0-1) lors de la journée inaugurale, avant de concéder le nul sur ses bases face à Ismaïly (0-0). Pourtant, à l’intersaison, les responsables n’ont pas lésiné sur les moyens en déboursant une belle somme pour le recrutement de trois éléments de valeur dont Islam Chater, l’ex-défenseur d’Al Ahly. Les deux autres recrues n’ont rien à envier par ailleurs au Ahlaoui, s’agissant d’un autre défenseur, Youssef Abderrahmane, et un attaquant Ahmed Salama.


Mais l’entraîneur Tarak El Ichary peut également compter sur l’ossature de la formation qui a terminé l’exercice écoulé à la sixième place, dont le gardien Kameny, ainsi que Hani Saïd, Mohamed Mekki, Ahmed Assem (défense), Raed Mansi, Mohamed Halim, Mohamed Jouda, Hani El Masry, Ahmed Aïd (milieu), Abdelhamid Bessiouni, Mohamed Faouzi et Ahmed Abdelghani (attaque)…


 

M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com