Philippines : Les attaques rebelles s’intensifient






Le Quotidien-Agences


Au moins 28 civils et trois soldats ont été tués lors d'une série d'attaques lancées hier par des rebelles séparatistes musulmans contre des villes dans le sud des Philippines, selon des responsables locaux et des témoins.


Des centaines de rebelles du Front Moro islamique de libération (MILF) ont lancé des assauts coordonnés sur quatre localités dans les provinces de Lanao del Norte et de Sarangani, situées sur la grande île méridionale de Mindanao à majorité musulmane.


Des journalistes de l'AFP ont vu neuf corps en bordure de route dans le village de Lapayan (province de Lanao del Norte) où de la fumée s'échappait de plusieurs habitations.


Six autres corps ont également été découverts dans une ville proche de Lapayan alors que cinq autres civils ont été tués par des rebelles dans un village voisin, ont affirmé à l'AFP des habitants qui fuyaient les combats.


Une attaque concomitante survenue à Maasim (province de Sarangani) a coûté la vie à deux autres civils, selon un porte-parole militaire.


Mais les combats les plus nourris ont opposé l'armée et la police à quelque 200 séparatistes à Kolambugan où six habitants et trois militaires sont morts.


Selon le maire de cette municipalité à majorité chrétienne, Beltran Lumaque, interrogé par la radio DZBB, "les rebelles ont atteint le centre-ville, ils ont pris le contrôle du quartier d'affaires, des banques, des échoppes de prêteurs sur gages".


Le porte-parole de la province de Lanao del Norte, Lyndon Calica, a également affirmé que les insurgés avaient pris le dessus et incendié un poste de police.


"Kolambugan est quasiment contrôlé par les MILF", a-t-il dit.


A Manille, le chef des armées, le général Alexander Yano, a assimilé les attaques rebelles à "une déclaration de guerre virtuelle".


"Les forces armées philippines (FAP) ne permettront pas la poursuite de ces agissements", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse.


La présidente des Philippines, Gloria Arroyo, a ordonné à l'armée de "défendre chaque pouce" du territoire.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com