Selon les médias turcs: Le président soudanais pourrait être arrêté à Istanbul






Le Quotidien-Agences


La Cour pénale internationale peut demander à tout moment l'arrestation du président soudanais Omar al-Bachir, participant actuellement à Istanbul au Forum économique Turquie-Afrique, ont annoncé les médias turcs, selon des sources à la CPI de la Haye.


C'est le premier voyage à l'étranger du président soudanais après avoir été accusé de génocide le 14 juillet 2008 par le tribunal international, selon la presse turque.


"La Turquie contrevient aux normes du droit international en accueillant un homme politique accusé de génocide, déclaré persona non grata dans 108 pays", a fait part aux journalistes un responsable de la CPI en Turquie. Selon lui, les autorités turques devraient placer Al-Bachir en détention en cas de lancement d'un mandat d'arrêt international.


Les médias turcs se doutent de son arrestation à Istanbul. "La Turquie n'a pas d'accords avec la Cour pénale de la Haye", lit-on dans le journal turc Jumhurriet.


Un autre journal turc évoque la rencontre d'Al-Bashir avec le président de la Turquie en janvier 2008.

Al-Bachir est accusé de génocide dans la province soudanaise du Darfour où le conflit a fait 200.000 morts et 2,7 millions réfugiés.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com