LA REVUE DES MARCHES DU 20/08/2008: Le Tunindex en repli… le pétrole est en hausse, autour de 115 dollars le baril…





Au niveau des marchés


Pétrole : Le prix du baril de pétrole poursuit sa hausse hier matin, aux alentours de 115 dollars pour le brut léger américain, la faiblesse du dollar ranimant les achats de matières premières. Vers 5h20 GMT, le contrat septembre sur le brut léger américain prenait 55 cents, soit 0,48%, à 115,08 dollars le baril et le baril de Brent pour livraison en octobre gagnait 45 cents (0,40%) à 113,70 dollars."Le marché peut encore progresser mais pas tant que cela, en raison des mauvaises perspectives économiques (des pays développés)", estime Gerard Rigby, chez Fuel First Consulting, à Sydney. Le dollar, la devise dans laquelle sont libellés les achats pétroliers, reste ferme aux alentours de 1,47 dollar pour un euro mais s'est stabilisé. Les investisseurs guettent de nouveaux signes de ralentissement économique de la zone euro et des indices d'une éventuelle baisse de taux d'intérêt de la Banque centrale européenne. Les intervenants se tournent maintenant vers le point hebdomadaire de l'EIA sur les stocks pétroliers américains, attendus à 14h35 GMT. Le marché anticipe une hausse de 800.000 barils des réserves de brut à la faveur d'un rebond des importations retardées par les récentes tempêtes. Les stocks de produits distillés sont eux attendus en hausse de 400.000 barils et ceux d'essence en recul de 2,7 millions de barils."Si les stocks pétroliers baissent, je table sur une hausse des cours mais dans la fourchette de 118-120 dollars", prévoit Rigby. "Si les stocks progressent ou sont stables, j'anticipe des cours vers les 112-113 dollars". Le pétrole est retombé de plus de 20% de son record historique à plus de 147 dollars le baril inscrit le 11 juillet, mais il reste en hausse de 15% depuis le début de l'année, pour un prix près de six fois supérieur à ce qu'il était en 2002.Selon MasterCard, malgré la récente détente des prix à la pompe, la demande américaine en essence a encore chuté de 7,8% la semaine dernière par rapport à la période correspondante de 2007.


 


La Bourse de Paris remontait hier matin, le CAC 40 avançant de 0,41% et rebondissant au lendemain d'une forte baisse, aidée par un accueil favorable des investisseurs à une acquisition d’ArcelorMittal. A 9H33 (7H33 GMT), l'indice vedette progressait de 17,60 points à 4.350,39 points, au lendemain d'un déclin de 2,61% emmené par les valeurs financières. Londres avançait de 0,94%, Francfort de 0,47% et l'Eurostoxx 50 de 0,61%.Wall Street a souffert mardi de statistiques sur l'inflation et l'immobilier jugées inquiétantes et de nouvelles rumeurs autour de la banque d'affaires Lehman Brothers. Le Dow Jones a perdu 1,14% et le Nasdaq 1,35%.Après les spéculations autour d'une recapitalisation des organismes de refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac, cela a été au tour de Lehman Brothers d'être au centre des inquiétudes des marchés face à l'éventualité de pertes beaucoup plus importantes que prévu et d'une nécessité de vendre des actifs pour assurer sa survie. Les analystes de Goldman Sachs ont revu considérablement à la baisse leurs estimations de résultats pour 5 grosses banques américaines (Lehman, Citigroup, JPMorgan, Merrill Lynch, Morgan Stanley) au troisième trimestre, jugeant que celles-ci devraient faire état de dépréciations d'actifs supplémentaires en raison de la crise financière. Par ailleurs, au regard de l'accélération de l'inflation, l'évolution des cours du pétrole, qui repartent à la hausse, reste au centre de l'attention des marchés. A New York, le prix du baril remontait mardi à 115 dollars .Ils pourraient être agités par les chiffres hebdomadaires des stocks pétroliers américains, qui seront publiés à 16H35 (14H35 GMT).Côté macroéconomique, aucun indicateur n'est prévu ni pour les Etats-Unis ni pour la zone euro.


 


Zone euro : L’activité du secteur de la construction a baissé de 0,6% en juin dans la zone euro, conséquence du ralentissement de l'économie et de l'éclatement des bulles immobilières dans des pays tels que l'Espagne. Par rapport à juin 2007, le recul de l'activité atteint 2,4%, précisent les statistiques publiées hier par Eurostat. L'office communautaire a en outre revu à la baisse les chiffres de mai, qui montrent désormais une hausse de 0,1% seulement, deux fois plus faible qu'annoncé initialement. En juin, les plus fortes baisses ont concerné la Slovénie et l'Espagne, avec des reculs respectifs de 5,8% et 3,1% sur un mois. Pour l'ensemble des 27 pays de l'Union, la baisse de la construction est plus prononcée encore, atteignant 1,5% d'un mois sur l'autre. Ce dernier chiffre traduit notamment un ralentissement marqué au Royaume-Uni, qui souffre lui aussi de l'éclatement de la bulle immobilière: l'activité y a chuté de 5,4% entre mai et juin.


 


Sociétés : Hausse du bénéfice trimestriel de HP grâce à l'international


Hewlett-Packard, premier fabricant mondial d'ordinateurs, fait état d'un bénéfice trimestriel en hausse imputable notamment à des ventes vigoureuses à l'international dans les portables et les imprimantes. HP a dégagé sur le trimestre au 31 juillet, troisième de l'exercice, un bénéfice de 2,5 milliards de dollars, soit 80 cents par action, contre 1,78 milliard (66 cents) par action après dilution, un an plus tôt .Le chiffre d'affaires du géant californien a progressé sur la période de 10% à 28,0 milliards, alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un C.A. de 27,43 milliards. Pour le quatrième trimestre de l'exercice, HP vise un BPA de 95 à 97 cents et un C.A. de 30,2 à 30,3 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires réalisé à l'extérieur des États-Unis a représenté 68% du total des ventes. En Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, il a augmenté de 5% en données ajustées des effets de changes, et dans la région Asie-Pacifique progressé de 8%.En Amérique, le C.A. est ressorti en hausse de 3%.


 


En Tunisie


Sur la place de Tunis, le volume global de refinancement à (-616,4) : à la date du 18/08/2008), tend  à abaisser le Taux de Marché Monétaire (TMM) à 5.17%.


Enfin, sur le marché des changes, le dinar (au 18/08/2008) s’est déprécié par rapport au dollar américain à l’euro et au yen japonais et il s’est apprécié  par rapport au dirham marocain. 


 


Sur le marché des titres, à la BVMT: la séance du lundi 20 Août 2008 s’est soldée par :


Une balance des variations à la clôture de la séance: 25 titres à la hausse dont notamment:


http://www.bvmt.com.tn/quotes/quote.jsp?code=210090 contre 13 valeurs à la baisse dont notamment:


Les plus fortes quantités ont porté sur les titres,  dont:


A la clôture, le Tunindex en repli 3 217,81  -0,48%


 


On retiendra de la journée, notamment, une stabilité des taux et une surliquidité des agents.


 


Ramy JOUINI


Analyste PERSPECO :


Laboratoire EURO-MED. D’Analyses Economiques

www.perspeco.com


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com