Solidaires sans frontières






L’actualité proche-orientale est dominée par  la détermination d’un  groupe de pacifistes à briser le blocus de Gaza, à travers une expédition menée à partir de Chypre vers Gaza. Il s’agit d’une action de solidarité exprimée et concrétisée par ce groupe. Selon les agences de presse, «plus de quarante personnes, originaires de 14 pays et âgées entre 22 et 81 ans, ont pris place dans les deux grandes barques de pêche, dont le départ a été salué par une petite foule ».


Au-delà de la signification politique de l’opération, et de ses implications sur la scène régionale, il est important que les deux embarcations soient composées d’une multitude de  volontaires de plusieurs pays, dont les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. La composition de la délégation de pacifistes et de défenseurs de droit de l’homme est disparate et reflète pleinement la divergence entre la position officielle et la voix des peuples à l’égard des questions contemporaines. C’est ainsi que la belle-sœur de l’ancien Premier ministre figure parmi les membres du groupe. Ses liens familiaux avec l’ancien locataire du 10 Downing Street ne l’ont pas empêché d’afficher des positions nettement contrastant avec la politique menée jusque-là par les Blair, Bush, Merckel et tous ceux qui doivent changer de lunettes pour appréhender les réalités qui régissent ce monde et particulièrement le Proche-Orient.


Il est vrai qu’il s’agit d’une opération symbolique qui ne risquerait pas d’alléger les souffrances des habitants de la bande de Gaza, mais elle reflète un esprit de volontariat plein de courage et de bravoure.  Défier des militaires armés jusqu’aux dents et bien outillés dans le dessein de concrétiser ses convictions et redonner un brin d’espoir aux démunis constitue un modèle d’abnégation et d’altruisme.


Notre monde a plus que jamais besoin de cette catégorie de citoyens du monde pour baliser notre avenir et donner le bon exemple en vue de  concrétiser davantage la fraternité et l’amour pour son prochain. «Solidaires sans frontières», tel pourrait être la devise qui guiderait nos actions dans le futur et qui contribuerait sérieusement à atténuer les problèmes et les divergences de notre monde et surtout à former une nouvelle génération pleine d’enthousiasme et de bravoure.


 

Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com