La grande inconnue






La boîte à Pandore est-elle ouverte au Pakistan? Le départ de Musharref d’une manière intempestive laisse la porte ouverte à toutes les spéculations. La démission du président pakistanais intervient après plusieurs tractations avec ses principaux adversaires politiques qui ont pu en fin de compte avoir gain de cause. Considéré par les Américains comme le principal rempart de ce qu’on appelle la «lutte contre le terrorisme », Musharref laisse derrière lui une situation difficile et complexe. Le profil de son successeur n’est pas encore dessiné, mais, de toute vraisemblance, il est difficile pour le moment qu’il puisse faire l’unanimité et rassembler autour de lui une large population, du moins les principaux partis politiques. Pour les Pakistanais mais aussi pour les pays limitrophes, c’est l’expectative. La situation est marquée par l’émergence d’une grande inconnue qui risquerait de changer le cours des événements et de bouleverser l’équilibre précaire de la région.


Le retour en force des Talibans donne le tournis aux forces de la coalition, dont les éléments constituent de plus en plus une proie facile pour les Talibans. En effet, ils sont familiarisés aux contours de l’une des plus  rudes régions du pays. Les coins et recoins des monts et vallées n’ont plus de secrets pour eux. Ils savent pertinemment saisir le moment opportun pour attaquer ou battre en retraite.


L’on s’interroge sur les raisons qui ont poussé les Américains à jeter Musharref en pâture à ses adversaires au moment où ils ont plus que besoin de ses services. Il semblerait que l’arrogance de Musharref à l’égard de ses protecteurs ait précipité son départ et l’a contraint à s’éclipser définitivement de la scène politique. Il se croyait aussi indispensable qu’indétrônable jusqu’au moment où toute la donne a changé.


Le Pakistan, limitrophe de la région la plus chaude de la planète, attend le successeur providentiel qui aura la lourde tâche de sauvegarder d’abord les intérêts de son pays, mais surtout trouver le juste équilibre pour épargner à la région bien des incertitudes.


 


Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com