Le Parlement russe appelle à reconnaître les séparatistes géorgiens






Le Quotidien-Agences


Le Parlement russe s'est prononcé hier pour une reconnaissance des deux républiques séparatistes de Géorgie, tandis que Moscou est sous pression des Occidentaux pour retirer ses positions militaires avancées en territoire géorgien. Le Conseil de la Fédération (chambre haute) suivi de la Douma (chambre basse) ont voté à l'unanimité une déclaration appelant le président russe Dmitri Medvedev à reconnaître l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud.


La décision revient désormais à l'exécutif russe qui dispose d'une série d'options, de la reconnaissance et annexion pure et simple de ces deux territoires au statu quo, ce qui empêcherait la Géorgie de rejoindre l'Otan, selon des experts.


"La Russie a respecté pendant plus de 15 ans l'intégrité territoriale de la Géorgie", a déclaré le président du Conseil de la Fédération, Sergueï Mironov, à l'ouverture de la séance.


"Aujourd'hui, après l'agression de la Géorgie contre l'Ossétie du Sud, les relations ne seront jamais plus les mêmes", a-t-il ajouté, qualifiant de "génocide" l'offensive des forces géorgiennes dans cette république sécessionniste le 7 août.


"Ni l'Abkhazie, ni l'Ossétie du Sud ne vivront plus jamais dans le même Etat que la Géorgie", a renchéri le président abkhaze Sergueï Bagapch.

A noter que, le vice-président américain Dick Cheney se rendra la semaine prochaine en Géorgie, ainsi qu'en Ukraine et en Azerbaïdjan, et rencontrera les présidents des trois pays.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com