Colonisation : Washington et Tel-Aviv étalent leurs divergences






Le Quotidien — Agences


La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice et la ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni ont étalé hier devant la presse leurs divergences sur la colonisation israélienne en Cisjordanie.


"Je pense qu'il ne s'agit pas d'un secret: j'ai dit à mes interlocuteurs israéliens que je ne pensais pas que les activités de colonisation aident au processus" de paix, a affirmé la secrétaire d'Etat lors d'une conférence de presse commune à Al Qods occupée.


"Ce dont nous avons besoin maintenant, ce sont des mesures qui renforcent la confiance entre les deux parties, et tout ce qui peut miner cette confiance doit être évité", a ajouté Condoleezza Rice.


"En fait, les frontières de l'Etat palestinien et d'Israël seront déterminés par un accord", a également souligné Rice.


Tzipi Livni a en revanche estimé que le processus de paix n'était "pas affecté par les activités de colonisation".


"En fin de compte, le rôle des dirigeants est de tenter de trouver un moyen de vivre en paix à l'avenir et ne pas laisser le moindre bruit lié à la situation sur le terrain se faire entendre dans la salle de négociations", a ajouté la ministre israélienne.


"La politique du gouvernement israélien n'est pas d'agrandir les implantations, de construire de nouvelles implantations ou de confisquer des terres palestiniennes", a également affirmé Livni.


Peu avant cette conférence de presse, le mouvement anticolonisation "la Paix Maintenant" a indiqué dans un rapport que la construction de logements dans les colonies israéliennes de Cisjordanie avait pratiquement doublé depuis le début 2008 par rapport à la même période de 2007.

Durant les cinq premiers mois de l'année, 433 logements étaient en cours de construction dans les implantations contre 240 durant la même période de 2007, selon ce rapport, qui cite des chiffres officiels du Bureau central des statistiques.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com