Bourse : Les cimenteries de Bizerte sur la cote avant la fin de 2008






Annoncé depuis quelques jours, le projet d’introduction en bourse de la société les Cimenteries de Bizerte serait encore dans sa première phase d’évaluation de la situation financière de la société. Son achèvement est prévu avant la fin de l’année en cours.


 


Tunis – Le Quotidien


Quelque temps après l’introduction en bourse d’un des plus importants groupes privés en Tunisie, à savoir celui de Poulina Group Holding, c’est au tour de la société « Les Cimenteries de Bizerte », de rejoindre prochainement la cote de la Bourse des valeurs mobilières de Tunis.


Dans un communiqué publié récemment, la société a annoncé le démarrage de son projet d’introduction en bourse, dont la concrétisation a été attribuée à l’intermédiaire en bourse « BNA Capitaux », pour ce qui est de la préparation du prospectus…, ainsi que la société THCom pour le volet de la communication financière.


On croit savoir, ainsi, que la première phase de ce projet relative à l’évaluation de la situation financière de la société devrait être achevée au cours des huit prochaines semaines.


Le projet tout entier devrait être achevé, quant à lui, avant la fin de l’année 2008 permettant ainsi de renforcer la cote de la bourse avec l’introduction de la 14e entreprise publique. Ce projet serait le troisième à réaliser au cours de l’exercice en cours, après ceux de Poulina et aussi de Artes.


L’introduction en bourse des Cimenteries de Bizerte a pour principal objectif de prélever les fonds nécessaires au financement du programme d’investissement de la société.


Elle devrait être réalisée à travers une augmentation du capital de la société qui sera accompagnée par le lancement d’une Offre Publique de Vente (OPV) permettant l’ouverture de ce capital à raison de 20%.


Créée en 1952, la société des Cimenteries de Bizerte est, actuellement, la quatrième cimenterie en Tunisie, et dispose d’un capital social s’élevant à 35 millions de dinars.


Selon son site officiel, la société précise que son usine fonctionne en voie sèche intégrale depuis son extension en 1978, alors que sa production actuelle s’élève à près de 900 000 tonnes de clinker. Cette capacité de production devrait être renforcée prochainement conformément à un accord du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME. Notant qu’un appel d’offres international a été lancé dans ce cadre.


 

Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com