LA REVUE DES MARCHES DU 26/08/2008 : Le Tunindex en rebond…






* L'euro passe sous la barre de 1,47 dollar, victime des craintes de récession…


* Les cours pétroliers stabilisés autour de 115 dollars…


 


Au niveau des marchés, l'euro a trébuché face au dollar et au yen sur les marchés asiatiques hier, sur fond d'inquiétudes à propos de la santé des économies de la zone euro et du conflit géorgien, ont indiqué les opérateurs. La devise européenne reculait plus légèrement face au yen, à 161,13 yens contre 161,25 yens lundi. Le dollar en revanche reprenait du terrain à la monnaie japonaise, à 109,69 yens, contre 109,31 yens la veille. La monnaie unique s'est retrouvée sous la pression de spéculations prêtant à la Banque centrale européenne (BCE) des velléités de baisser ses taux dans les prochains mois pour stimuler une croissance économique amorphe, ont expliqué les analystes. L'euro a également été plombé par les inquiétudes conséquentes à l'intervention militaire russe en Géorgie, a estimé Saburo Matsumoto, stratégiste en chef à la Sumitomo Trust Bank. Du coté de marché de pétrole, les cours du pétrole sont retombés sous les 113 dollars le baril mardi en Europe en réaction à une nette appréciation du dollar sur le marché des changes. La montée du dollar, qui a touché un niveau plus haut de six mois contre l'euro après la publication d'un indicateur macroéconomique médiocre en Allemagne, compense largement les craintes de perturbations de la production pétrolière dans le golfe du Mexique en raison de la formation d'un ouragan au large de Haïti. L'ouragan Gustav s'accompagne de vents atteignant 130 km/h, selon le centre national américain de surveillance cyclonique (NHC). En Allemagne, le climat des affaires ne s’est pas dégradé davantage que prévu au mois d'août, plombé par la dégradation des anticipations des entrepreneurs pour les six mois à venir, selon l'enquête mensuelle de l'institut d'études économiques Ifo. A l'agenda des investisseurs figurent notamment les chiffres hebdomadaires sur l'état des stocks pétroliers américains, qui seront publiés aujourd’hui comme à l'accoutumée. Les analystes tablent sur une augmentation de 1,4 million de barils des réserves de brut, selon un sondage réalisé par Reuters, après la forte hausse de 9,4 millions de barils enregistrée la semaine précédente.


Sur les marchés européens, la Bourse de Paris débute la séance dans le rouge dans le sillage de Wall Street qui a chuté lundi de plus de 2%. Vallourec (-3,93%) enregistre la plus forte baisse du CAC et du SRD alors que Goldman Sachs a réduit sa recommandation de "neutre" à "vendre". Les valeurs financières pèsent une nouvelle fois sur la tendance : Axa cède 1,51%, BNP Paribas 0,97% et la Société générale 1,42%. Parmi les autres grandes places européennes, Londres cède 1,79%, Francfort 0,68%. Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 perd 0,73% et l'EuroFirst 300 1,03%. L'euro s'échange à 1,4685/87 dollar contre 1,4756 la veille dans l'attente de la publication, à 8h00 GMT, de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne qui permettra peut-être d'affiner les anticipations sur l'évolution des taux d'intérêt dans la zone euro. L'indice GfK du moral des ménages allemands, publié hier matin, est tombé à un nouveau plus bas de cinq ans. Le brut léger américain se stabilise autour des 115 dollars, après son rebond de la veille lié à une tempête tropicale dans les Antilles et aux tensions autour la Géorgie.


Au niveau économique, le produit intérieur brut (PIB) de l'Allemagne s'est contracté au deuxième trimestre, pour la première fois depuis 2004, avec la baisse de la consommation privée et de l'investissement, montrent les statistiques officielles détaillées publiées mardi. Selon l'Office fédéral de la statistique, la première économie d'Europe s'est contractée de 0,5% sur la période avril-juin par rapport au premier trimestre, un chiffre qui confirme l'estimation publiée il y a deux semaines. Sur un an, la croissance ressort toutefois à 3,1%. "Nous pourrions tomber dans la stagnation. On ne peut pas non plus exclure une récession", a commenté Jens-Oliver Niklasch, économiste de LBBW. Nombre d'économistes s'attendent en effet à un nouveau recul du PIB au troisième trimestre, ce qui correspondrait à la définition technique de la récession, soit deux trimestres consécutifs de variation négative. La contraction du deuxième trimestre est due notamment à la baisse de la consommation privée, qui a amputé la croissance du PIB de 0,4 point, précise l'Office.


Dans le même cadre, le moral des ménages allemands s'est détérioré plus qu'attendu ces dernières semaines, tombant à un nouveau plus bas de cinq ans en raison des craintes pour la croissance économique, montre l'enquête mensuelle du cabinet d'études GfK publiée mardi. L'indicateur avancé de confiance des consommateurs, calculé sur la base d'une enquête auprès d'environ 2.000 personnes, ressort à 1,5 pour septembre après 1,9 (révisé de 2,1) en août. Les économistes et analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un chiffre de 2,0. Il s'agit du chiffre le plus bas enregistré depuis juin 2003, précise le cabinet d'études. L'enquête GfK pour septembre est publiée trois heures avant l'enquête mensuelle de l'Ifo sur la confiance des chefs d'entreprise. Le marché table là encore sur une baisse de l'indice, à 97,1 contre 97,5.


Ailleurs, les ventes de logements neufs en France accusent un repli de 34% sur un an à la fin du deuxième trimestre 2008 tandis que les mises en chantier reculent à fin juillet de 6,6% sur un an et de 11,8% sur trois mois, selon les données publiées mardi par le ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables. Le ministère a fait état de la commercialisation de 21.494 logements neufs au deuxième trimestre 2008 contre 37.517 un an plus tôt et de 27.612 logements mis en vente, soit 26,4% de moins qu'au deuxième trimestre 2007. "Le niveau des ventes restant inférieur à celui des mises en ventes, l'encours de logements neufs proposés à la vente continuent de progresser. Au 30 juin 2008, il est de 110.500 logements, chiffre qui n'avait jamais été atteint", précise le ministère dans un communiqué. En un an, le délai moyen d'écoulement d'un logement mis en vente a pratiquement doublé passant de 7 mois et demi à 14 mois pour le collectif et de 8 mois et demi à 15 mois pour l'individuel. Les prix au m2 continuent toutefois d'afficher une progression, de 3,7% pour les lots en immeubles collectifs et de 3,3% dans l'individuel, relève le ministère. Les mises en chantier de logements s'inscrivent quant à elles en recul de 11,8% sur la période mai-juin-juillet 2008 par rapport à la période correspondante de 2007 à 107.238 et chutent de 6,6% sur un an à 401.623. Elles repassent ainsi au-dessus du seuil des 400.000 enfoncés au mois de juin pour la première fois depuis septembre 2005.


Tunis : La société Tunisienne de l’Air « Tunisair » porte à la connaissance de ses actionnaires et du public que son assemblée générale extraordinaire – AGE - du 30 juillet 2008 a décidé d'augmenter le capital social pour le porter de 81 124 450 dinars à 97 349 340 dinars par incorporation de réserves d’un montant de 16 224 890 dinars et la création de 16 224 890 actions nouvelles gratuites de nominal un (1) dinar chacune. Les actions nouvelles gratuites seront attribuées aux détenteurs des 81 124 450 actions composant le capital social actuel ainsi qu’aux cessionnaires de droits d'attribution en Bourse à raison d'une (01) action nouvelle gratuite pour cinq (5) actions anciennes détenues et ce à partir du 1er septembre 2008. Les actionnaires pourront exercer leurs droits en bénéficiant gratuitement d'actions nouvelles conformément à la parité d'attribution ci-dessus définie ou encore en cédant leurs droits d'attribution en Bourse. Les actions nouvelles gratuites porteront jouissance en dividendes à partir du 1er juillet 2008.


Dans le même cadre, l’Assemblée Générale Extraordinaire de la société Arab Tunisian Lease –ATL -, réunie le 21 mai 2008, a décidé d’augmenter le capital social à concurrence de 7 MD pour le porter de 10MD à 17MD en deux opérations simultanées et a autorisé le conseil d’administration pour fixer les caractéristiques de cette augmentation et pour en constater la réalisation. Dans le cadre de cette autorisation, le conseil d’administration du 14/07/2008 a fixé le prix d’émission des actions nouvelles à 2 DT, leur date de jouissance au 01/01/2009 et a délégué au président-directeur général le pouvoir de procéder à toutes les formalités légales pour la réalisation de ladite augmentation. Conjointement à l’émission d’actions par incorporation de réserves, le capital social sera augmenté de 5 MDT par la création de 5.000.000 actions nouvelles à souscrire en numéraire. Les actions nouvelles à souscrire en numéraire seront émises à un prix d’émission de 2 DT, soit 1DT de valeur nominale et 1DT de prime d’émission. Les actions nouvelles souscrites seront libérées du montant nominal et de la prime d’émission lors de la souscription


Sur la place de Tunis, le volume global de refinancement à (-771,4) : à la date du 22/08/2008), tend  à abaisser le Taux de Marché Monétaire (TMM) à 5.13%.


Enfin, sur le marché des changes, le dinar (au 22/08/2008) s’est déprécié par rapport à l’Euro et au dirham marocain il s’est apprécié  par rapport au yen japonais et au dollar américain


 


Haïthem GHARSALLI


Analyste PERSPECO :


Laboratoire EURO-MED. D’Analyses Economiques

www.perspeco.com


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com