Irak : Au moins 25 morts dans un attentat-suicide au nord de Bagdad






Au moins 25 personnes, en majorité des futures recrues de la police irakienne, ont été tuées hier dans un attentat suicide à Jalawla (150 km au nord-est de Bagdad), a indiqué le chef de la police locale, le lieutenant-colonel Ahmed Khalifa.


 


Le Quotidien — Agences


L'attentat, qui a également fait 40 blessés, s'est produit devant un centre de recrutement de la police où se pressaient de jeunes Irakiens venus s'enrôler, a déclaré le lieutenant-colonel Khalifa.


Selon plusieurs sources policières, un homme, muni d'une ceinture d'explosifs, est arrivé en voiture devant le centre avant d'être bloqué par la police qui a voulu le contrôler.


Le kamikaze est alors sorti de son véhicule et s'est précipité dans la foule où il s'est fait exploser.


Pour sa part, le lieutenant-colonel Khalifa a parlé d'"attentat à la voiture piégée", sans préciser si l'homme était sorti de son véhicule.


Jalawla est une localité de la province de Diyala. Cette région au nord-est de la capitale irakienne est considérée comme l'une des plus dangereuses d'Irak.


Cette province est régulièrement touchée par des attentats, résultat de la lutte meurtrière entre des affiliés d'Al-Qaïda et les "Sahwa" (Réveils), des comités d'ex-insurgés reconvertis dans la lutte contre le réseau extrémiste et payés par l'armée américaine.


L'armée irakienne, soutenue par l'armée américaine, y a lancé le 29 juillet une vaste opération, "Heureux présage", visant les cellules d'Al-Qaïda.


Pour cette opération, des unités de peshmergas, des soldats kurdes, avaient été déployés. Ils ont quitté la province la semaine dernière, rendant plus urgent le besoin de nouveaux policiers et soldats irakiens dans la région.


D’autre part, un soldat américain est mort avant-hier après avoir été blessé lors d'une patrouille dans le nord de Bagdad, a annoncé l'armée américaine dans un communiqué.


Le soldat, qui a succombé à ses blessures, avait été transporté dans un hôpital militaire après avoir été la cible de tirs d'armes légères lors d'une patrouille, a indiqué le commandement américain qui ne précise pas quand a eu lieu l'attaque.


Le décès de ce soldat porte à 4.147 le nombre de militaires américains tués en Irak depuis l'invasion de mars 2003, selon un bilan établi par l'AFP à partir du site internet indépendant icasualties.org.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com